Ultimate magazine theme for WordPress.

« Momar Thiam, l’analyste à la mémoire courte » (Babacar Mar)

0
Il doit manquer à Momar Thiam non seulement le recul que requiert la déontologie, mais une mémoire historique ne  serait-ce que récente ! Qui pour respecter sa parole d’opposant, signataire de l’accord du 2 février 2012 dans les locaux de la Raddho a sacrifié toute une campagne électorale et les moyens qui étaient déjà déployés au point de se mettre à dos des militants  pressés d’aller conquérir le terrain à la quête des suffrages ? C’est bien entendu Idrissa SECK, l’opposant devant l’éternel depuis l’âge de 15 ans.
Il est resté  à la place de l’obélisque, jour pour jour pour résister à une forfaiture. Cher Momar Thiam saviez-vous vraiment de qui vous parlez ? Cher Momar qui a passé la nuit au commissariat de la Médina, contre le parrainage à la candidature de l’élection présidentielle de 2019? C’est bien le Président Idrissa SECK. Cher Momar, quand on manque de culture politique, on doit la fermer.
Docteur Babacar MAR
Chargé de la communication Digitale du parti Rewmi
laissez un commentaire