Ultimate magazine theme for WordPress.

Moundiaye Cissé : « Barthélémy Dias doit respecter les institutions »

0

Barthélémy Dias s’est rendu mercredi à la Direction des élections qu’il accuse d’avoir falsifié la liste départementale de Yewwi à Dakar. Moundiaye Cissé s’en désole et invite le maire de Dakar à respecter les institutions. Et de toute façon, estime le patron de l’Ong 3D, s’il s’avère que Yaw n’a pas respecté la parité, elle n’aura pas de liste dans le département.

On n’en est pas encore à l’étape concernant le contrôle juridique des dossiers de candidature pour les Législatives du 31 juillet 2022. Car jusqu’au 17 mai, le processus concernera le contrôle du parrainage par la Direction générale des élections (Dge). La précision est de Moundiaye Cissé qui évoque ainsi la polémique autour d’une invalidation supposée de la liste de Yewwi askan wi (Yaw) pour la Départementale de Dakar.

« Si une liste est publiée dans les réseaux sociaux, et que vous considérez qu’elle n’est pas la vôtre (celle de Yewwi), mais vous n’avez rien à craindre », a dit le Directeur exécutif de l’Ong 3D, hier, dans la matinale de Tfm. Cet homme de la société civile et, qui participe, à ce titre, au dépôt des listes pour les Législatives, condamne l’acte posé par Barthélémy Dias, qui s’est rendu dans les locaux de la Dge.

« Il doit respecter les Institutions. Ce n’est pas parce qu’on est opposant qu’on doit tout se permettre, surtout quand on dirige une Institution (maire de Dakar). Ce qu’il (Barth) a fait ne peut pas se justifier. Si on est dans un parti ou une coalition organisée, la loi a désigné l’interlocuteur du ministère de l’Intérieur qui est le mandataire. En l’état, Déthié Fall, le mandataire de Yewwi askan wi et Lamine Thiam de Wallu Sénégal sont les seuls interlocuteurs du ministère de l’Intérieur, en matière d’élection. Sans cette organisation, ce serait l’anarchie et un pays ne doit pas fonctionner comme cela », a-t-il insisté.

Avec Emedia

laissez un commentaire