Moustapha Cissé Lô déballe : Des ministres se mettent déjà à trembler

Le 1er vice-Président de l’Assemblée nationale Moustapha Cissé Lô sait ne pas faire dans la dentelle, lorsqu’il s’en prend à certaines personnalités du régime avec qui il partage pourtant le même bord politique. N’ayant pas la langue de la poche, l’ancien Président du parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a cette façon de les « fusiller » qu’on croirait que c’est un opposant du régime qui se livre à certaines attaques.

Moustapha Cissé Lô qui prenait part à un plateau animé sur la SENTV, s’en est pris violemment à certaines personnalités du pouvoir. Moustapha Cissé Lô lance ses missiles. Et c’est pour asséner certaines de ses vérités. Il lâche « Des ministres profitent de la Covid-19 pour se remplir les poches. Macky doit chasser plusieurs ministres du gouvernement ». Quand Moustapha Cissé Lô, loin d’être un manchot, lance des bombes, il n’y va pas de mains mortes.

C’est ainsi que, lorsque sur le même plateau, il vise les ministres de la Santé, et du Commerce. Abdoulaye Diouf Sarr et Aminata Assome Diatta en prennent pour leurs grades. Il pique : « Diouf Sarr et Assome Diatta sont de gros nullards ». Les murs se mettent à résonner, et les pauvres (Abdoulaye Diouf Sarr et Aminata Assome Diatta) doivent subitement se retrouver abasourdis.

Moustapha Cissé Lô au sein de l’APR, agit toujours en électron libre. Il avait également accusé des personnalités du pouvoir de bénéficier de gros quotas à l’occasion des campagnes de distribution des semences, alors qu’elles n’avaient rien à voir du monde rural. Actuellement, surtout qu’il se susurre qu’un remaniement ministériel se profile à l’horizon, des membres du gouvernement doivent se mettre à trembler comme des feuilles, à prier pour ne pas se retrouver dans la ligne de mire de l’ancien Président du parlement de la CEDEAO. Moustapha Cissé Lô, c’est comme « le fou du village » quand, il se met à déballer, c’est une partie de la République qui se sent comme menacée. Qui aime se retrouver dans son viseur ?

La rédaction de Xibaaru