Nadine Morano tacle les africains: «Une dette ne s’efface pas, elle est toujours payée par quelqu’un…»

La volonté du Président Macron d’effacer l’ardoise de nos Etats africains ne rencontre pas l’assentiment  de certains hommes politiques français. Nadine Morano, connue pour son aversion  pour l’immigration africaine en France, s’est elle, distinguée encore par une sortie qui ne risque pas de plaire aux fils du continent noir.

«Une dette ne s’efface pas, elle est toujours payée par quelqu’un et donc les Français qui en ont marre de payer pour l’Afrique sans aucune contrepartie de maîtrise de leur immigration et la maîtrise de leur démographie», a publié la députée européenne, membre du parti Les Républicains, sur Twitter.

Sa publication a vite été assaillie par nombre d’internautes. Parmi eux, Fary Ndao, l’ingénieur géologue, qui a tenu à lui répondre. «L’accumulation de capital se fait toujours au détriment de la nature et d’hommes exploités, dépossédés. La France, colonisatrice, a exploité et dépossédé l’Afrique, par la force brutale. Comme l’Espagne l’a fait en Amérique latine. L’Angleterre en Inde etc.», a-t-il répliqué.