Nio Lank se déchire…Un groupe quitte le collectif

La GÉNÉRATION DES FORCES CITOYENNES co-initiatrice du Collectif Nio Lank contre la hausse du prix de l’électricité.

Après plusieurs semaines d’engagement citoyen contre la mesure portant sur la hausse du prix de l’électricité et pour la libération de Guy Marius Sagna et Cie, la Gfc a choisi de quitter le collectif pour des raisons qui vous seront communiquées en détail lors d’un point de presse prévu ce weekend à cet effet.

Mais toutefois, elle rappelle au collectif qu’elle est une organisation libre dans ses prises de position. Et qu’elle refuse toute forme de soumission au détournement d’objectif, à la récupération égoïste et à l’appropriation politique du combat.

La démission prend effet, ce 14 Janvier 2020 au soir, soit au terme de plusieurs tentatives d’isolement, de marginalisation et d’intimidation dont font l’objet, à l’instar de la Gfc, certaines organisations co-fondatrices du collectif.

La décision unilatérale de rejeter toute rencontre avec le Chef de l’Etat en constitue une parfaite illustration. Qu’il s’agit bien d’une seule entité radicale soutenue par son « aînée » qui prend les décisions et les autres exécutent.

Par conséquent, la Gfc tient à informer qu’elle ne s’est pas engagée dans la création du collectif pour s’amuser dans la rue, mais pour combattre une mesure de l’Etat qui, aujourd’hui, affiche sa volonté de discuter sur la question suite à la démarche du médiateur de la république.

A l’endroit du peuple, notre organisation adresse ses remerciements pour le soutien et exprime sa volonté de discuter en tant que responsable et non de s’entêter dans un affrontement éternel. Ainsi, elle se réjouit pour les moments de collaboration durant lesquels beaucoup de choses ont été apprises et partagée ensemble.

Le Président

Mame Cheikh SECK

gfc.actions@gmail.com