Ultimate magazine theme for WordPress.

Pays inondé…Macky absent et gouvernement en panne

0

Macky Sall « bloque » le pays et refait les mêmes bêtises…c’est fini pour 2024

Au Sénégal, les hommes politiques ne sont pas aussi intelligents qu’on le pense. Ils ne savent pas tirer toutes les conséquences de leurs erreurs. Le Président Macky Sall fait sûrement partie de cette liste. Le chef de l’Etat, qualifié de bête politique, n’a toujours pas encore retenu les leçons des deux dernières élections. Alors qu’on est à dix-sept mois de la présidentielle, le locataire du Palais refait les mêmes erreurs. Des erreurs qui lui seront fatale lui et sa coalition en 2024.

Le génie politique de Macky Sall n’est plus à démontrer. Dix ans au pouvoir, il a réussi à réduire une partie de l’opposition à sa plus simple expression. Mais ce génie politique semble passer à côté des priorités. Ces souteneurs semblent le pousser vers un troisième mandat suicidaire. Mais le locataire du Palais a raté la coche. Avec les derniers développements, le chef de l’Etat peut déchanter.

mackyLe Président Macky Sall dirige le pays sans premier ministre. Pendant ce temps, les sénégalais sont traumatisés par la cherté de la vie. Les prix de toutes les denrées flambent, les prix des matériaux de construction ont pris l’ascenseur. Au moment où les sénégalais tentent de recoller les morceaux, la ministre en charge du Commerce est quasi absente. Aminata Assome Diatta affiche toute son impuissance face à la situation actuelle. Des analystes craignent une émeute de la faim.

Au-delà d’être traqué par la vie chère, les sénégalais nagent dans les eaux depuis le début de l’hivernage. Les pluies enregistrées du vendredi au dimanche ont plongé Dakar et sa banlieue en véritable marée. Les routes sont quasi impraticables, les eaux ont envahi les maisons et crée de nombreux sinistrés. Pourtant, Macky Sall avait déclaré, à qui voulait l’entendre, que la situation était sous contrôle. Malgré les 766 milliards, les inondations sont toujours d’actualité. Et le gouvernement se cache derrière un dérèglement climatique pour justifier son incompétence.

Pendant que les populations subissent l’enfer des inondations, Macky Sall et son ministre de l’environnement se pavanent tranquillement en Arabie Saoudite pour, dit-on, une visite privée. Face au tollé causé par cette insouciance, le chef de l’Etat est sorti de son silence exaspérant au moment où les sénégalais se noient. Le locataire du Palais promet que des solutions seront trouvées face à la situation. Pourtant près de 800 milliards ont été déjà injectés dans les inondations.

L’insulte de plus du régime de Macky Sall c’est le maintien des élections du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) pendant ces moments cruciaux. Cette institution jugée budgétivore et le voyage privé du chef de l’Etat sont loin d’être des priorités. L’argent dépensé pouvait servir à d’autres priorités. Malheureusement, il risque de finir dans les coffres des faucons du Palais laissant les nécessiteux dans le plus grand désarroi…

mackyL’absence d’un premier ministre et d’une équipe gouvernementale compétente se reflètent dans le fonctionnement du pays. Le chef de ce gouvernement aurait eu la responsabilité de coordonner le problème des inondations avec les ministères concernés. Mais le commandant en chef préfère se la jouer solo. Cette situation devrait pousser davantage Macky Sall à accélérer le processus dans la formation de son nouveau gouvernement.

Vie chère, denrées de première nécessité introuvables, chômage des jeunes et inondations…face à cette situation, le chef de l’Etat aura tout le mal du monde à finir son mandat sans problème. Et s’il atteint 2024, le locataire du Palais met sa coalition dans une très mauvaise posture. Ces griefs avaient perdu la mouvance présidentielle aux élections locales et législatives. Désormais, il n’y a plus rien qui puisse sauver Macky et son troisième mandat.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire