Prédateur Multirécidiviste : Cheikh Yérim au cœur d’un autre scandale sexuel

Au moment où il s’autoproclame donneur de leçons avec des accusations aussi fallacieuses que diffamatoires, cheikh Yérim Seck a certainement oublié dans ses révélations sa dernière prouesse. Ce multirécidiviste de classe exceptionnelle a encore engrossé une fille mineure, originaire de Touba. O. M. fille d’une grande figure d’une famille religieuse très respectée du Sénégal, a eu la surprise de sa vie lorsque le journaliste s’est taillé sur la pointe des pieds, pour fuir ses responsabilités quant à la reconnaissance de ladite grossesse. Un nouveau scandale sexuel qui a échappé à  la presse. Il faut cependant indiquer que si cette affaire de mœurs est passée inaperçue, c’est parce qu’elle a été, « diplomatiquement, étouffée » par l’un des plus grand dignitaires de ladite famille religieuse.
Quoiqu’il en soit, Cheikh Yérim semble être au-dessus des lois, avec exhortation sur le viol ! A ce jour, ce journaliste véreux en est à sa troisième victime connue, après le viol de la fille du magistrat qui lui a valu un séjour à la prison de Rebeuss avant de bénéficier d’une grâce présidentielle et de l’agression sexuelle de la fille d’un diplomate guinéen. Pour rappel,  c’est à la suite de cette sordide affaire que Cheikh Yérim  avait été licencié par la Rédaction de Jeune Afrique (JA).
Face à cet homme qui fait semblant d’oublier son passé récent, il est inacceptable qu’on lui permette de s’attaquer aux institutions de la Républiques, d’insulter les honnêtes citoyen et sans être inquiété. Nous interpellons les autorités étatiques sur l’urgence d’arrêter ce violeur en série. Nous y reviendrons…
Pape M. Ndiaye