Révolution dans l’APR…les serpents encerclent Macky

D'anciens responsables de l'APR rejoignent les rangs de l'opposition

Mimi Touré a boudé hier la réunion du Secrétariat Exécutif national de l’Alliance pour la République (APR). Tandis que le président du parti, Macky Sall, félicitait les responsables limogés qui étaient présents à la rencontre. La dame de fer aurait décidé, selon plusieurs sources, de rejoindre la future opposition constituée d’anciens alliés du président…

Future opposition contre l’APR : Mimi Touré, Moustapha Diakhaté, Me Moussa Diop, les coquilles vides

Le Président de la République Macky Sall peut dormir tranquillement et faire toutes sortes de beaux rêves. Pas une véritable opposition pour se mettre en face de lui. Selon des sources, Aminata (Mimi) Touré, Moustapha Diakhaté et Me Moussa Diop, naguère membres de son proche entourage, pourraient faire équipe, et opérer des brèches au sein de l’Alliance pour la République (APR), son parti. Une future opposition de l’APR qui se dessine, mais qui n’est qu’une coquille vide.

En effet, Mimi Touré, Moustapha Diakhaté et Me Moussa Diop peuvent constituer de belles têtes, mais restent des coquilles vides. Mimi Touré a fait un long parcours politique. Durant sa jeunesse, elle a été militante d’un parti, la Ligue communiste des travailleurs (LCT) d’obédience trotskyste avant que ce parti ne fusionne avec le Mouvement populaire socialiste (MPS) du défunt Président Mamadou Dia pour devenir le Mouvement des socialistes unifiés (MSU). Par la suite, elle ralliera And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (And-Jëf)/PADS) dont elle fut la directrice de campagne de Landing Savané lors de l’élection présidentielle en 1993.

Macky Sall peut dormir à poings fermés

Mimi Touré va finir par mettre fin à son compagnonnage avec And-Jëf/PADS avant de rejoindre plus tard le Président de la République Macky Sall qui avait fini par claquer les portes du Parti démocratique sénégalais (PDS) pour porter sur les fonts baptismaux, l’APR. Malgré son long parcours politique, Mimi Touré n’a jamais réussi à se forger une base politique large. Après avoir été battue lors des dernières élections locales à Grand-Yoff par Khalifa Ababacar Sall à Grand-Yoff, Mimi Touré cherche à migrer à Kaolack, après avoir éteint ses ambitions à Tambacounda.

Moustapha Diakhaté est lui aussi transfuge du Rassemblement national démocratique (RND) de feu Cheikh Anta Diop. Par la suite, il atterrira au PDS, après avoir été un militant syndicaliste. Il fait partie des membres fondateurs de la CNTS/FC née d’une dissension au sein de la CNTS. Seulement, il ne dispose d’aucune base politique lui aussi, sauf sa bouche.

Me Moussa Diop ne représente que lui-même. A Podor, il ne dispose d’aucun poids face à des ténors comme Me Aïssatou Tall Sall et Mamadou Racine Sy qui y sont incontournables. Me Moussa Diop ne dispose que la seule arme de chantage, pour se faire distinguer sur la scène politique.

Tous les trois n’ont qu’un seul dénominateur commun. Leur haine à l’endroit du Président de la République Macky Sall qui finalement ne causera que leur perte.

La rédaction de Xibaaru