Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…Les Législatives et les tendances à la UNE

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

Les premières tendances des élections législatives de dimanche marquées par une percée de l’opposition dans certains bastions de la majorité sortante sont largement commentées par les quotidiens du lundi 1er août 2022.

Près de sept millions d’électeurs sénégalais étaient appelés aux urnes, dimanche, pour le renouvellement des 165 sièges de l’Assemblée nationale. Le scrutin s’est déroulé ’’normalement sans incidents majeurs’’, selon des observateurs.

Selon Le Soleil, les coalitions Benno Bokk Yaakaar et Yewwi-Wallu ‘’sortent du lot’’ après le scrutin dont le taux de participation est en dessous de 50%. Le journal rapporte que plusieurs villes basculent dans l’opposition alors que le pouvoir reste solide dans le monde rural.

La coalition Benno Bokk Yaakaar revendique la victoire dans 30 départements sur les 46, indique la publication.

Libération parle de ‘’guerre des chiffres’’ entre BBY et Yewwi. A Aminata Touré qui déclare que ‘’nous sommes incontestablement majoritaire à l’Assemblée’’, Barthélémy Dias répond : ‘’BBY est minoritaire et la cohabitation aura lieu (….)’’.

Selon L’As, ‘’Benno réclame 30 départements’’ alors que ‘’Yewwi rafle les centres urbains’’. ‘’Yewwi opère une razzia à Dakar, Ziguinchor, Mbacké, Guédiawaye Bignona, Keur-Massar, Bambey, Rufisque…Wallu dicte sa loi à Pikine, Kébémer…Benno conserve Fatick, Podor, Matam, Linguère, Ranérou…’’, rapporte le journal.

et
Pour Sud Quotidien, ‘’Yewwi ratisse, Benno résiste’’.

Avec des premières tendances favorables à Yewwi-Wallu, ‘’Macky Sall est dos au mur’’, selon le quotidien Bës Bi Le Jour.

‘’Les Sénégalais ont lancé, hier, un message assez puissant au régime du Président Macky Sall. Si, pour le moment, on ne peut parler de cohabitation, il est clair, en revanche, que c’est parti pour une Assemblée nationale à forces égales. Il y aura à boire et à manger pour ce qui est des conséquences pour la coalition présidentielle et son chef, Macky Sall’’, écrit la publication.

Elle ajoute : ‘’Ce scrutin a mis en suspens la carrière de nombre de responsables de son parti, dans le lot des potentiels successeurs. Se poseront les questions du choix du futur Premier ministre, de la suite du débat du 3e mandat. Mais aussi des négociations entre Benno bokk yaakaar et d’autres forces de l’opposition, y compris Abdoulaye Wade. Mais Macky Sall devra y mettre le prix : ce sera entre le choix du PM ou du président de l’Assemblée, mais aussi l’amnistie de Karim Wade’’.

Le Quotidien note ‘’une forte percée de l’opposition à l’Assemblée nationale’’ affiche à la Une : ‘’Sall temps pour Benno’’. Le journal relève que l’inter-coalition Yewwi-Wallu gagne les élections à Dakar, Thiès, Ziguinchor, entre autres.

et

Enquête sent ‘’un parfum de cohabitation’’ et souligne que ‘’selon les tendances, la mouvance présidentielle n’aura pas la majorité absolue’’.

Selon Les Echos, ‘’Benno proclame sa victoire’’… ‘’Yewwi parle de cohabitation’’.

L’Observateur évoque ‘’l’entente fatale’’ entre Yewwi et Wallu, signale que sur 140 sièges, l’inter-coalition obtiendrait 71 sièges ; Benno, 64 ; AAR Sénégal, 2 ; Bokk Gis Gis, 1 ; Bunti Bi, 1 ; Les Serviteurs, 1.

Le journal revient également sur ces ‘’grandes ville arrachées’’ par l’opposition et ces députés qui ‘’chutent de haut’’.

L’Info aussi relève la ‘’percée’’ de l’inter-coalition Yewwi-Wallu dans beaucoup de localité et affiche à la Une : ‘’Yewwi-Wallu, la jonction fatale’’.

Alors que Benno ‘’revendique la victoire’’, Yewwi ‘’crie au hold-up’’, note Walfadjri qui estime que ‘’ça sent le roussi’’.

Source A souligne qu’entre Macky Sall et les grandes villes ‘’c’en est fini’’. Selon le journal, ‘’au regard de l’humiliation infligée à la mouvance présidentielle, c’est le début de la fin pour le +Macky+’’.

La Tribune estime qu’avec la ‘’cohabitation’’ qui se dessine à l’Assemblée nationale, ‘’la question du 3e mandat est réglée par les Sénégalais’’.

Tirant ‘’les leçons d’un scrutin’’, Le Vrai journal note : ‘’rejet de l’hyper-présidentialisme, nouvelle polarisation, hypothèque sur le 3e mandat, la chute des transhumants’’.

Source APS 

laissez un commentaire