Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse : Les quotidiens reviennent sur les initiatives pour le respect du calendrier électoral

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

La livraison de vendredi de la presse quotidienne reste concentrée sur les initiatives lancées par l’opposition et la société civile pour le respect du calendrier électoral.

“Sall pressions sur Macky”, affiche le journal Le Quotidien, notant dans son commentaire du jour que le président sortant “reste dans le viseur des partis d’opposition, des syndicats et du patronat”, suite à sa décision d’abroger son  décret convoquant le corps électoral le 25 février prochain, date initialement prévue pour la tenue de la présidentielle.

Deux jours après cette annonce faite le 3 février, l’Assemblée nationale, à l’incitation du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) et avec le soutien de la majorité Benno Bokk Yaakaar (BBY), a voté une proposition de loi constitutionnelle reportant cette élection au 15 décembre prochain.

Le PDS  avait demandé l’instauration d’une commission d’enquête parlementaire sur les conditions de sélection des candidats à la présidentielle, sur la base de soupçons de corruption présumée et de conflits d’intérêts émis contre deux juges du Conseil constitutionnel, juridiction supérieure chargé de l’examen des candidatures à cette élection.

“Premier test grandeur nature des opposants au report”, ce vendredi

“Comment dialoguer dans ces conditions ? Il faudra ériger rapidement des ponts pour retrouver l’autoroute qui mène vers le consensus pour la tenue du scrutin présidentiel. C’est une Sall pression pour Macky Sall pressé de lâcher du lest ou de trouver une solution à cet écheveau politico-juridique”, écrit le commentateur du journal Le Quotidien.

Il signale que la “campagne de contestations débute aujourd’hui” vendredi avec un débrayage décidé par les enseignants, alors que la plateforme ”Aar Sunu élection” “engage le combat contre le report de l’élection présidentielle”, en misant sur “une forte mobilisation des citoyens”.

Cette plateforme “les invite à se rendre à la prière de ce vendredi en arborant le drapeau national en guise de protestation. Non sans demander aux imams et prêtres de consacrer leurs prêches et homélies [à] ce report”, selon Le Quotidien. “+Aar Sunu élection+ prêt à en découdre avec Macky Sall”, souligne également Vox Populi.

L’As pointe un risque de paralysie du système éducatif, Walfquotidien évoquant un “premier test grandeur nature des opposants au report” à l’occasion de ce “vendredi de protestation”. “Toutes les couches socio-professionnelles seront dans la rue aujourd’hui pour protester contre le report de la présidentielle. Cette journée […] s’annonce mouvementée sur l’ensemble du territoire national”, indique le journal.

Les sept sages “en arbitres”

“Vers un réchauffement du front social”, titre Sud Quotidien sur le même sujet. “Des actions sectorielles et des grèves générales en vue”, annonce également le quotidien Les Echos, selon lequel la société civile, les enseignants et le patronat “se liguent” contre le report de l’élection présidentielle.

Ce n’est pas tout, puisque les artistes aussi s’y mettent, du moins certains artistes comme les rappeurs “Didier Awadi, Ndongo D, Ngaaka Blindé, Dip…, qui se sont insurgés [contre le report de la présidentielle] à la suite de Youssou Ndour”, star du mbalax, style dominat de la scène musicale sénégalaise.

Seulement, relève L’Info, “la plupart des artistes, dont des ténors, ont brillé par leur silence ou des réactions très mesurées”, ce qui peut s’expliquer par le fait que l’art engagé est “un couteau à double tranchant”, analyse le quotidien Enquête, et cela, même si à l’heure des réseaux sociaux, ”la parole des artistes et des leaders d’opinion est attendue par l’opinion publique qui leur exige de prendre position sur tel ou tel sujet”, écrit ce journal.

Il y a aussi la part de la justice, de nombreux quotidiens annonçant que des recours ont été déposés sur la table du Conseil constitutionnel. “Les sages en arbitres”, affiche à ce propos Enquête, quotidien selon lequel “39 députés” de Yewwi Askan Wi “ont saisi le Conseil constitutionnel sur la base de l’article 75 de la Constitution”, pour contester la loi constitutionnelle reportant l’élection présidentielle au 15 décembre prochain.

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra