Seydou Guèye : «Les décisions ne sont pas dictées par les manifestations»

Interrogé par le journal Le Quotidien, si les manifestations de ces jours ont influencé la décision prise par Chef de l’Etat, à savoir l’assouplissement des mesures, Seydou Guèye répond par la négative. Selon le chargé de la Communication de la présidence, les manifestations ne peuvent pas dicter les décisions.

« Je ne le pense pas, d’autant que l’assouplissement des mesures, comme partout ailleurs, est la règle pour un retour progressif à la normale. Pour notre pays, la séquence d’assouplissement a été entamée depuis plusieurs semaines déjà. Toutes les décisions prises par le Président Macky Sall dans la gestion de cette crise renseignent par ailleurs sur sa sagesse, son courage et sa capacité d’écoute. Rappelez-vous, dans son message à la Nation le 11 mai dernier, le Président Macky Sall avait déjà pris plusieurs mesures pour alléger les restrictions en vigueur contre la propagation du virus. C’est ainsi que les lieux de culte ont été ouverts au grand public et que le couvre-feu avait été fixé de 21h à 5h au lieu de 20h à 6h. Ainsi, les autorités religieuses ont géré cette possibilité de la prière en assemblée en toute responsabilité, renonçant, pour certaines, à y procéder. Cela indique clairement que la responsabilité individuelle, pour ne pas dire la discipline et la citoyenneté, l’engagement communautaire et la présence agissante de l’Etat constituent des déterminants essentiels pour la réussite de notre stratégie d’adaptation et la victoire dans notre lutte contre la pandémie. C’est le lieu de condamner les violences notées dans certaines localités du pays et de rappeler que le couvre-feu, malgré ses rigueurs et contraintes incontestables, n’en vise pas moins la protection de nos concitoyens et ne devrait donc pas être vécu comme être instauré contre eux », dit-il