Ultimate magazine theme for WordPress.

Si Macky vire les perdants aux locales…Voici ce qu’il risque

0

Le président Macky vient de vivre des locales inoubliables. Des politiciens inconnus au registre il y a quelques années, ont battu des responsables chevronnées de Benno Bokk Yaakaar. Et le président Macky qui avait prévu de nommer un premier ministre suite à la révision constitutionnelle n°38/2021 du 10 décembre, devra nommer un nouveau gouvernement. Et selon certains observateurs, le président Macky devrait sanctionner plusieurs responsables qui ont perdu leurs localités. Mais en le faisant, le président Macky Sall se tire une balle dans la tête…

Macky Sall a une patate chaude entre les mains. Le président de la conférence des leaders de Benno Bokk Yaakaar doit faire la lecture des résultats des élections locales du 23 janvier dernier et tirer les conséquences. Et selon plusieurs observateurs de la scène politique, les ministres, PCA et DG perdants, seront limogés pour laisser la place aux vainqueurs de la coalition. N’est-ce pas là des sanctions trop lourdes pour une coalition qui doit aller aux Législatives dans moins de 6 mois ? Macky ne programmera-t-il pas un autre échec s’il virait tous les gros bonnets du parti ?

Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr serait sur une pente raide. Le Directeur Général de la Lonase (Loterie nationale du Sénégalaise), Lat Diop pourrait perdre son poste. L’ancien ministre, Benoît Sambou, Président de la CNDT (Commission nationale pour le dialogue des territoires) ne sera plus aux affaires. Aminata Mbengue Ndiaye, l’alliée qui a perdu à Louga face au candidat de Benno Bokk Yaakaar, devra-t-elle quitter son poste de présidente du haut conseil des collectivités Locales ? Et Mame Mbaye Niang, le ministre chef de cabinet du président de la République devrait-il être limogé ? Et Idrissa Seck, grand perdant des locales à Thiès devra-t-il quitter le CESE et ses ministres devront-ils partir du gouvernement ?

Tous ses départs, s’ils sont avérés, vont créer un séisme politique dans la formation Benno Bokk Yaakaar. En politique, tout départ laisse un grand vide. Si Macky se sépare d’Abdoulaye Diouf Sarr, il perd aussi ses militants de Yoff. Tout comme s’il limoge Lat Diop, ses militants de Golf Sud vont ruer dans les brancards. Et idem pour les militants d’Aminata Mbengue Ndiaye, ceux de Benoît Sambou et de Mame Mbaye Niang. Macky Sall, en sanctionnant tous ses responsables, ne fera que grossir les rangs des mécontents et dans la foulée, livrer des transhumants à l’opposition.

Selon l’analyste politique de xibaaru, « le président Macky Sall devra sanctionner positivement les responsables de son parti qui ont perdu aux élections locales et garder intacte la base militante et son électorat potentiel. ». « Abdoulaye Diouf Sarr aurait pu rester à son poste s’il n’avait pas déclaré publiquement vouloir démissionner de son poste en cas de victoire aux locales. Mais en cas de défaite, Macky Sall devrait lui trouver un autre poste. Mais le cas de Aminata Mbengue reste délicat. Et elle devrait pouvoir garder son poste de présidente du HCCT pour sauvegarder l’alliance victorieuse Benno Bokk Yaakaar » selon l’analyste de xibaaru.

Macky Sall ne dout pas créer les conditions d’un désordre au sein de la mouvance présidentielle. Certes, les vainqueurs des localités voudront monter en puissance dans l’appareil d’état mais sanctionner durement les perdants ne fera que creuser encore le trou dans lequel Benno Bokk Yaakaar s’est engouffrer. Même Idrissa seck qui a tout perdu dans sa « forteresse » de Thiès ne doit pas être viré du CESE….Il pourrait rejoindre l’opposition et grossir ses rangs. Et cela n’augurerait rien de bon pour Benno Bokk Yaakaar aux Législatives.

La seule alternative pour Macky Sall est de nommer un premier ministre qui sache revigorer ses troupes et envoyer un signal fort aux militants. Ces derniers, après des locales en demi-teinte, même si Benno Bokk Yaakaar remporte la majorité des collectivités locales, a besoin d’un espoir. Un visage qui incarne le renouveau dans Benno Bokk Yaakaar considéré comme un repaire de dinosaures politiques.

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire