Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko et le Pastef attaquent déjà…le nouveau doyen des juges

1

Ousmane Sonko ferre le nouveau Doyen des juges dans son piège

S’il y a un leader politique qui ne tend pas l’autre joue quand on lui donne une gifle, c’est bien Ousmane Sonko. Le leader du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef) rend toujours les coups qu’on lui donne. Et chez Sonko, le moindre détail peut être utilisé comme un moyen de lutte. La preuve, il a trouvé la manière de ferrer le nouveau Doyen des Juges. En politicien rusé, il va tout mettre en œuvre pour invalider toutes les décisions de justices qui seront prises par Oumar Maham Diallo.

Le défunt Doyen des juges, Samba Sall a été remplacé par Oumar Maham Diallo. Précédemment président de la cour d’appel de Ziguinchor, ancien juge au tribunal de grande instance hors classe de Dakar, ancien président du tribunal du travail de Kolda, Oumar Maham Diallo, né en 1967, a été juge du 3e cabinet au tribunal régional de Dakar. C’est cet homme qui hérite du dossier de viol dans lequel Ousmane Sonko est cité.

Le nouveau Doyen des juges est dépeint comme une personne qui communique rarement et est très loin des turbulences médiatiques. Mais cela risque de changer. Il a commis une erreur qui risque de le poursuivre s’il doit gérer la brûlante affaire qui oppose Ousmane Sonko et Adji Sarr. Et l’erreur qu’il a commise est d’avoir partagé un texte jugé par le leader de Pastef et ses soutiens comme à charge contre Sonko.

En effet, il avait partagé un texte d’un certain Karfa Sira Diallo (voir capture d’écran) qui, pour les patriotes, est un « ennemi » de Sonko. Dans ledit texte, l’auteur analysait cette affaire qui était la cause des violentes manifestations du mois de mars.

doyen

Mais les arguments qu’il a donnés, ne sont pas du gout de Pastef. Et pour les Sonko-boys, ce texte est à charge contre Sonko. Le député candidat à la mairie de Ziguinchor en a lui-même fait la remarque lors de son point de presse de ce mercredi.

 

Et pour ne pas arranger les choses, Oumar Maham Diallo a enlevé la publication avant de supprimer son compte Facebook. Malheureusement pour lui, il est maintenant dans le collimateur de Pastef. Et Ousmane Sonko ne ratera pas le moindre prétexte pour le descendre. « Je ne me réjouis nullement du départ de Serigne Bassirou Gueye parce qu’entre lui et celui qui le remplace c’est la même chose, peut-être même que c’est pire », dit Sonko sur le nouveau Doyen des juges.

Depuis l’éclatement de cette affaire, Ousmane Sonko ne cesse de crier au complot. Alors si le juge qui doit hériter de ce dossier est taxé, par les patriotes, comme quelqu’un qui a déjà pris parti, alors les choses pourraient s’enliser davantage. Le leader de Pastef pourrait utiliser cette faille pour tenter de discréditer toutes décision venant du nouveau doyen des juges, Oumar Maham Diallo.

Ousmane Sonko est le type de politicien qui tire avantage du moindre petit détail. Et il ne va surement pas laisser passer cette occasion. Désormais ils vont faire passer le Doyen des juges comme un « diable » aux ordres de Macky. Pourtant la justice sénégalaise a pris son indépendance. Les décisions prises par les Cours d’Appel sur les recours introduits par l’opposition, en sont les preuves formelles. Mais avec Sonko, tous les moyens sont bons pour se faire passer pour la victime.

L’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr a été démystifié. Mais Oumar Maham Diallo s’est perdu dans son propre jeu. En voulant danser plus vite que la musique, il a remis, à ses détracteurs, l’arme avec laquelle ils vont l’achever. Et Ousmane Sonko et ses partisans ne lui laisseront aucune marge de manœuvre.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)