Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko « fusille » Macky…Mahmoud Saleh, Mame Mbaye Niang et la task force se cachent

0

Macky n’a pas bon dos depuis que son entourage a été dégarni de ceux qui le défendaient contre vents et marées…Et aujourd’hui, Macky Sall est la proie facile des opposants les plus virulents comme Ousmane Sonko et des activistes teigneux réunis dans le collectif Noo lank. Depuis une semaine, ils s’en prennent tous à Macky Sall. Mais du côté du pouvoir, aucune réaction. Le super théoricien Mahmoud Saleh est toujours abonné absent. Et Mame Mbaye Niang oublie même qu’il a un patron du nom de Macky Sall…la task force, n’en parlons même pas, elle est inexistante.

Le 1er novembre 2020, l’entourage de Macky Sall étaient délesté de ses plus brillants politiciens. Ils ont été remplacés par Mahmoud Saleh qui est venu avec un cadeau de taille, la Taskf Force Républicaine (TFR), ce monstre géant de 30 têtes conçu pour défendre le patron Macky Sall. Mame Mbaye Niang qui avait poussé le président à se débarrasser de ces « ambitieux » voilés, s’était de son côté positionné comme une force capable de défendre tout seul, le président Macky Sall. Mais tout ce beau monde fait profil bas depuis que Sonko et compagnie chargent Macky Sall

Macky accusé par Sonko

Dans sa conférence de presse du mercredi dernier pour expliquer son refus de signer la charte de la non-violence initiée par les religieux du cadre unitaire de l’Islam, Ousmane Sonko a tiré à boulets rouges sur Macky Sall l’accusant d’être la source principale de la violence au Sénégal : « Nous ne sommes pas violents. Nous sommes simplement les premiers à avoir réussi à tenir tête à la violence aveugle de Macky. Il l’a fait et refait sans problème…je considère qu’on est les seuls à avoir pu tenir tête à la violence aveugle de Macky Sall. Nous sommes en posture de légitime défense » a déclaré Sonko.

Noo Lank descend Macky Sall

Ousmane Sonko n’est pas le seul à accuser Macky Sall. Le collectif Noo lank, a aussi décidé de s’écarter de cette chartre de la non-violence car il accuse le débat sur le troisième mandat de Macky Sall d’être à l’origine de la violence qui sévit sur le terrain politique : « Cette candidature forcée que le président et son équipe cultivent par la ruse et la sanction systématique de ceux qui s’y opposent et la protection de ceux qui l’encouragent doit être stoppée. Elle vaut pour eux toute la violence politique nécessaire. Elle est le risque n° 1 de déstabilisation du pays ».

Où sont les défenseurs du président ?

Comment peut-on accuser le président d’être la source de violence politique au Sénégal ou le débat sur le 3ème mandat de déstabiliser le pays, et que le camp présidentiel reste muet ? Ou sont les Mahmoud Saleh et sa Task Force Républicaine ? Où est Mame Mbaye Niang ? Doit-on regretter les Mahmammed Boun Abdallah Dionne, Mimi Touré, Moustapha Cissé Lô, Moustapha Diakhaté…Et Youssou Touré ? Ces derniers n’hésitaient pas à monter au créneau à n’importe quelle heure pour défendre le président, sa vision et son bilan…

Depuis plus d’une semaine, Sonko, Barthélémy Dias et Noo lank ne laissent aucune marge de manœuvre au président Macky Sall et occupent constamment les médias. Marches, meetings, conférence de presse et attaques tous azimuts dans les réseaux sociaux. Ils utilisent tous les leviers pour dépeindre Macky Sall comme un « dictateur » et cela à moins de deux mois des élections locales. Pendant ce temps, Mame Mbaye Niang s’occupent de son intérêt personnel pour les Locales et Mahmoud Saleh et sa Task force (liste des membres ci-dessous) sont encore plongés dans un coma végétatif…Tous ces actes de lâcheté poussent le président à faire revenir ses anciens collaborateurs.

Composition de la Task force républicaine (TFR)

Pape Demba Bitèye, Mame Boye Diao, Thierno Amadou Sy, Birame Faye, Samba Ndiobene Ka, Abdoulaye Saidou Sow, Néné Fatoumata Tall, Zahra Iyane Thiam, Moise Sarr, Abdou Karim Fofana, Mamadou Saliou Sow, Mamadou Kassé, Abdou Khafor Touré, Mamadou Ndione, Tamsir Faye, Pape Mahawa Diouf, Cheikh Bakhoum, Maissa Mahecor Diouf, Aissatou Ndiaffate, Thérèse Faye Diouf, Maguette Sène, Me Aliou Sow, Me Bassirou Ngom, Saliou Keita, Pape Malick Ndour, Tening Sène, Idrissa Diabira, Doudou Ka, Abdou Khadre Ndiaye, Idrissa Tall, Sira Ndiaye, Aminata Guèye et Moustapha Guèye.

La rédaction de xibaaru

laissez un commentaire