Comment Sonko voulait torpiller le « Conseil présidentiel » de Macky sur l’emploi des jeunes

Ousmane Sonko fait une fixette sur le Président Macky Sall. La sortie du leader du parti les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), mercredi passé, à la veille du Conseil présidentiel sur l’insertion et l’emploi des jeunes présageait déjà ses intentions. Le député accusé de viols présumés, essayait de détourner l’attention des jeunes qui s’apprêtaient à écouter le président de la République lors du conseil présidentiel.

Ousmane Sonko a fait une sortie, le mercredi passé, pour rehausser son image. Il veut s’approprier la jeunesse et en faire son cheval de bataille. Dans un discours « vide », Sonko a tenté de noyer la rencontre de ce jeudi entre le Chef de l’Etat et les jeunes qui ont fait leur plaidoirie, au centre de conférence international Abdou Diouf (CICAD) à Diamniadio. Tout ce que voulait le leader de Pastef c’est que le président Macky Sall échoue lors de sa rencontre avec les jeunes.

Mais le chef de l’Etat a su récupérer le ballon au rebond, il a réussi un coup de maitre. Macky Sall a, avec tact, réussi à impliquer les jeunes dans le conseil présidentiel qui leur était destiné. Lors de ce Conseil Présidentiel, il a fixé les orientations du « Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes, XËYU NDAW ÑI », financé à hauteur de 450 milliards de FCFA au moins, sur trois ans. Un concept auquel les jeunes semblent adhérer.

Et c’est cette victoire de Macky que voulait torpiller Ousmane Sonko par son intervention télé de la veille. Le leader de Pastef ne voulait pas que le Chef de l’Etat réussisse le pari de la jeunesse. La sortie du leader de Pastef sur « Jotna Tv » était uniquement une manière de contrecarrer la rencontre de ce jeudi. Mais les jeunes qui commencent à se rendre compte du véritable visage de Sonko ne l’ont pas suivi dans ses délires. Ousmane Sonko n’est intéressé que par le fauteuil présidentiel et il use de tous les moyens pour y arriver.

La jeunesse sénégalaise a répondu présent à l’appel du Chef de l’Etat, ce jeudi. Si le président Macky Sall réussit le pari de la jeunesse comme il l’a annoncé, le leader de Pastef pourrait perdre sa place dans le cœur des jeunes. Mais si le locataire du Palais fait de la problématique des jeunes une politique politicienne, alors il risque de perdre tout le capital confiance qu’il vient de gagner auprès des jeunes au profit de son éternel rival, Ousmane Sonko.

Aliou Niakaar Ngom

laissez un commentaire