Ultimate magazine theme for WordPress.

Trafic de visas : Kilifeu évite la prison…Qui le protège ?

Le rappeur Kilifeu suspecté dans un trafic de visas
1

L’affaire de trafic de visas dans laquelle le rappeur Landing Mbessane Seck dit Kilifeu est cité est au point mort. Cette actualité fait la une des journaux depuis le 30 juillet. Dans une vidéo publiée sur le site Leral on y voit Kilifeu prendre de l’argent. Suffisant pour qu’il monte au créneau et démentir ces accusations. Mais nos confrères qui n’ont pas laissé les choses couler, ont publié une autre vidéo dans laquelle on voit Kilifeu pris en flagrant délit d’une transaction suspecte. Mais depuis lors, rien n’a été faite par la justice pour mettre la lumière dans cette affaire. C’est à se demander s’il n’y a pas quelqu’un qui protège le Y’en a marriste.

Le monde est en train de s’effondrer autour de Kilifeu. Le rappeur-activiste est mêlé à une affaire de trafic de visas. La seconde vidéo publiée par le site Leral a envoyé Landing Mbessane Seck (Kilifeu) au fond du trou. Même si la collecte et la diffusion des images sont illégaux du point de vue de la loi, on voit cet homme qui prônait la naissance du nouveau type de citoyen (NTS) prendre de l’argent, pour en contre partie, faciliter l’acquisition de visas à son « ami ».

Maintenant voilà cet activiste qui se bat contre la corruption et la gabegie qui se retrouve mêlé à une affaire de tentative d’escroquerie, de corruption et de faux et usage de faux. Suffisant pour que les membre du mouvement Y’en a Marre sortent de leur silence. S’il est attaché à la « présomption d’innocence », il a presque lâché ce membre fondateur. « Tout acte posé par un de ses membres, en dehors de ses activités officielles, est considéré comme strictement personnel et ne saurait être imputé au mouvement ».

« Par conséquent, Y’en a marre n’est nullement mêlé de près ou de loin à ces prétendues accusations, surtout que les faits dont il est question dans la dernière vidéo sont en totale contradiction avec les valeurs et les principes que le mouvement a toujours prônés et défendus dans l’espace public », lisait-on dans le communiqué. Mais depuis lors la justice est au froid dans cette affaire. Aucun acte n’a été posé pour mettre la lumière dans l’affaire Kilifeu.

Ce que l’on ne comprend toujours pas, c’est pourquoi le procureur de la République ne s’autosaisit-il pas encore ? Cette affaire est aussi grave qu’elle entache tout le fonctionnement de la République. Car la délivrance des passeports diplomatiques relève du pouvoir du président Macky Sall, qui avait pris les choses en main depuis avril 2019, lorsqu’en conseil des ministres, il a « instruit le Ministre des Affaires étrangères de mettre en place de nouveaux passeports diplomatiques, en vue d’une plus grande rationalité dans leur octroi ».

Une mesure qui avait beaucoup fait grincer des dents du côté de certains marabouts qui risquaient de voir leurs passeports diplomatiques être retirés. Si la justice sénégalaise ne met pas cette affaire au clair, ce serait admettre un nouveau désordre dans l’octroi de ces documents et cela mettrait mal à l’aise le gouvernement mais aussi toute la République.

Lors de sa dernière sortie, Kilifeu se disait être à la disposition de la Justice qu’il invite à s’autosaisir de l’affaire. Mais avec cette nouvelle vidéo, est-il toujours aussi sûr de lui ? Comme l’affaire des 94 milliards, cette nébuleuse pourrait ne pas connaitre de suite, si le rappeur-activiste est protégé par des personnes dans l’ombre.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)