Ultimate magazine theme for WordPress.

Tribunal de Dakar : Un marchand ambulant risque de passer un long moment en prison pour…

0

Agé de 43 ans, M. Khouma, marchant ambulant était devant la barre du flagrant délit ce jeudi. Il est poursuivi pour Faux usage de faux en écriture privée, exercice illégale d’une profession réglementée, vente illicite de médicament et mise en danger d’autrui.

Khouma s’est présenté avec une fausse ordonnance à la pharmacie Guigon sise en ville. Ladite ordonnance avait le cachet du docteur Pape Aly Ndiaye de l’hôpital le Dantec. Le pharmacien qui n’avait aucune confiance en lui, questionna le marchant sur la provenance de l’ordonnance. Ce dernier, par peur de se faire démasquer, a pris la fuite. M. Diagne avertit la police qui a arrêté le « fugitif » au rond-point de Sandaga.

Après une fouille, les policiers ont trouvé sur lui une autre ordonnance qu’il a voulu jeter. Lors de la perquisition, la police a trouvé chez M. Khouma un catalogue d’ordonnance, test de grossesse et vente illicite des médicaments dangereux souvent utilisés comme de la drogue et des résidus de chanvre indien.

Devant la barre du tribunal de grande instance de Dakar, le présumé a nié les faits. Il affirme qu’il s’est présenté à la pharmacie avec une ordonnance mais ne savait pas que celle-ci était fausse. Et selon lui, il voulait venir en aide à une dame qui lui a remis. Il prétend n’avoir jamais fumé du chanvre indien et que ces médicaments trouvés par la police lui appartiennent.

Le procureur persuadé que le présumé ne dit pas la vérité et qu’il est coupable de fonction d’usurpation illégale et demande une peine sévère pour ce dernier.

L’avocat de la défense trouve que les faits s’arrêtent au moment où son client est allé à la pharmacie, et demande qu’on relâche toutes les charges portées sur le marchand sauf usage de faux.

Délibéré 24 décembre 2020.

 

Fatou Manga (satgiaire)

 

laissez un commentaire