Tuerie de Boffa: Jean Christophe Manga mouille René Captain Bassène et le Mfdc…

L’enquête de la Section de Recherche (SR) se précise deux ans après la tuerie de Boffa Bayotte avec une sanglante confession de l’un des mis en cause. Ce n’est personne d’autre que  Jean Christophe Manga, membre du Comité inter-villageois pour la défense de la forêt de Bayotte.

Cueilli après le témoignage du nommé Nafouté Sané, Jean Christophe Manga a avoué qu’il était sur place lors de la tuerie, même s’il jure que le commando qui est passé à l’acte était dirigé par un certain Cyril Bodian. Ce dernier membre du maquis a débarqué avec un commando composé de dix (10) combattants.

Mieux, il indiquera la présence sur les lieux de René Capitain Bassène qui « supervisait tout », et de plusieurs jeunes de Boffa. Les pandores apprendront plus tard que « l’opération » a été préparée lors d’une réunion tenue le 3 janvier 2018 à Bourofaye Diola sous la houlette de René Capitain Bassène. Ils ont obtenu la liste des personnes présentes, le procès-verbal de cette réunion lors de laquelle la décision a été prise… pour dissuader les bûcherons, livre « Libération » dans sa livraison de ce mardi.

laissez un commentaire