Ultimate magazine theme for WordPress.

Un couple abandonne ses enfants et disparaît avec 20 millions de dollars

0

Un couple californien a disparu après avoir détourné 20 millions de dollars du fonds de secours mis en place pendant la pandémie de Covid-19.

Le couple a laissé une simple lettre d’adieu. Richard Ayvazyan et sa femme, Marietta Terabelian, risquaient la prison pour avoir pris part à une vaste fraude au fonds de secours mis en place pendant la pandémie de Covid-19, aux États-Unis. Ces deux Californiens ont donc décidé de prendre la poudre d’escampette, en coupant leurs bracelets électroniques et en abandonnant leurs trois adolescents, rapportent CNN et le New York Times. Le couple a néanmoins laissé une petite note manuscrite à ses enfants âgés de 13, 15 et 16 ans. « Nous serons à nouveau ensemble un jour. Ce n’est pas un au revoir, mais une brève pause », peut-on y lire, selon l’avocat de Richard Ayvazyan.

Leur fuite remonte à fin août. Trois mois plus tard – et cinq mois après leurs condamnations – le couple n’a toujours pas été retrouvé par le FBI. Cela n’a pas empêché un juge, lundi 15 novembre, de condamner Richard Ayvazyan, 43 ans, et Marietta Terabelian, 37 ans, à respectivement 17 ans et 6 ans de prison.

Le couple ainsi que d’autres prévenus avaient mis en place un stratagème pour détourner plus de 20 millions de dollars du fonds de secours destinés aux petites entreprises. « Les accusés ont utilisé la crise du Covid-19 pour voler des millions de dollars d’aide gouvernementale indispensable destinée aux personnes et aux entreprises souffrant des effets économiques de la pire pandémie depuis un siècle », a déclaré la procureure américaine Tracy L. Wilkison, citée par CNN.

Le couple et le frère de Richard Ayvazyan, Artur Ayvazyan, 41 ans, ont été reconnus coupables de complot en vue de commettre une fraude bancaire, une fraude électronique et un blanchiment d’argent lors d’un procès en juin dernier. Richard Ayvazyan et son frère ont également été reconnus coupables d’usurpation d’identité aggravée. Selon des documents judiciaires et des preuves présentées au procès, ils ont utilisé des identités fausses ou volées – y compris les noms de personnes décédées et d’étudiants étrangers – pour demander près de 150 prêts fédéraux pour de fausses entreprises de la vallée de San Fernando.

Avec cet argent détourné, le couple menait la grande vie. Ils en ont profité pour acheter des manoirs dans trois villes du sud de la Californie – Tarzana, Glendale et Palm Desert – ainsi que des pièces d’or, des diamants, des meubles, des montres de luxe et une Harley-Davidson, ont détaillé les procureurs. Alors que les trois enfants du couple étaient dans la salle d’audience à l’annonce de la condamnation de leurs parents, le FBI a…lire la suite ici

laissez un commentaire