Un imam fustige l’homosexualité dans son…sermon

L’imam Ahma Fofana, de la mosquée des HLM Grand-Yoff, à Dakar, a invité lundi à prendre à bras-le-corps le combat contre l’homosexualité, « un mal qui gangrène notre société et nos valeurs fondamentales ».
« Nous ne devons avoir ni de gêne ni peur d’aborder ce thème parce qu’il y va de la survie notre société et de notre religion », a déclaré le guide religieux dans un entretien avec nos confrères de l’APS.

L’imam, qui dit avoir abordé ce thème lors de la grande prière de l’Aïd-el-kébir, estime que c’est un sujet qui s’est presque imposé à lui en raison de l’actualité brûlante.

« J’ai comme l’impression que nous ne prenons pas à sa juste mesure cette gangrène qui met à mal les fondements de notre société », a averti l’imam Fofana.

Il dit en appeler à tous les guides religieux, les khalifes généraux, chefs coutumiers, les chefs de famille, au chef de l’Etat et aux enseignants aussi.

« L’éducation doit jouer un rôle fondamental dans ce combat et c’est à ce niveau que j’en appelle à nos enseignants qui servent de socle à notre société », a-t-il insisté.

« Je ne suis pas pour les accusations gratuites, la délation mais on ne peut pas rester insensible aux risques que cette gangrène fait courir à notre société et à nos enfants », a-t-il dit, appelant les autorités à adopter une position « tranchée » sur ce phénomène.

« Ni notre société encore moins notre religion, l’islam, ne peut accepter ce mal », a-t-il affirmé, ajoutant avoir été atterré après avoir entendu quelqu’un dire qu’il acceptera sans problème l’argent donné par les homosexuels.

« Comment peut-on dire et accepter cette énormité, nous avons tendance à négliger et à laisser passer, or c’est combat qu’il faut mener et avec la force conviction de le remporter », a-t-il par ailleurs ajouté.

« Nous devons démontrer que nous ne sommes pas prêts à nous laisser faire et dans cette affaire, il n’y a pas de compromis possible », a-t-il par ailleurs ajouté.