Un sous-préfet jeté en prison pour avoir vendu…

L’ancien Sous-Préfet de Nguékhokh et de Fimela a bénéficié d’un ticket pour un séjour en prison avant de se voir mis en liberté provisoire pour avoir accepté de réparer le préjudice. Il s’est retrouvé dans un litige foncier qui lui a valu son arrestation par les gendarmes de la DSCOS de Mbour. En effet, tout est parti de la vente d’un terrain d’autrui selon des sources. L’ancien administrateur civil, B. Dieng en poste alors à Nguékhokh avait bénéficié d’une parcelle de la part du maire de Malicounda qui lui avait donné l’acte d’attribution. Seulement, B. Dieng n’a pas construit sur sa parcelle mais sur celle d’un voisin. Par la suite, il a vendu la maison en chantier à un tiers. L’attributaire légal de la parcelle s’est rendu sur les lieux et a trouvé que son terrain est en chantier. Il en a fait état à celui qui a racheté le terrain. Ce dernier lui fait savoir que c’est l’ancien Sous-Préfet qui lui a vendu la parcelle. C’est ainsi que l’attributaire légal de la parcelle a porté plainte à la DSCOS. Convoqué, l’ancien administrateur civil refuse de coopérer et de reconnaître les faits. C’est ainsi qu’il a été déféré au parquet jeudi dernier avant d’être placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Mbour. En suite son dossier est transmis à un juge d’instruction. Finalement, il a avoué, hier vendredi, les faits devant le juge d’instruction et accepté de réparer le préjudice. Ainsi, il a bénéficié d’une liberté provisoire.