Ultimate magazine theme for WordPress.

Une mineure violée…La famille essaie d’étouffer l’affaire

0

Un ouvrier âgé de 55 ans est accusé de « viol, pédophilie et détournement » d’une élève âgée de 9 ans. Ses parents qui voulaient étouffer l’affaire, ont proposé 100.000 F CFA à la famille de la présumée victime. L’Observateur qui donne l’information dans sa parution de ce lundi, renseigne que le deal a été vite éventré par la police qui a mis la main sur le présumé violeur.

Le Famille Kandji a reçu, il y a quelques jours, une visite inattendue de le famille d’A. Guèye, le présumé violeur de leur fille cadette.

Dans le salon, les parents de l’ouvrier, A. Guèye, l’air gêné, essaient maladroitement de présenter leurs excuses après la douloureuse épreuve subie par la petite fille, F.K.  Ils ont déposé sur la table la somme de 100.000 F CFA. « C’est pour les frais médicaux et nous sommes prêts à vous remettre plus afin que le viol subi par votre fille et dont notre fils est l’auteur soit réglé à l’amiable », déclare l’un des membres de la famille Guèye.

Quelques jours après cette rencontre, un dénonciateur anonyme, a alerté la police de Pikine qui a instruit les éléments de la brigade de recherches dudit commissariat de traquer le présumé violeur et de localiser également la maison de la victime.

Entendue, la présumée victime révèle aux enquêteurs que par trois fois, A. Guèye l’a piégé pour l’entraîner dans sa chambre, avant de la violer après l’avoir bâillonnée. La première fois, selon l’élève, après lui avoir remis une pièce de 100 F CFA, A. Guèye l’a envoyée lui achetée du couscous et du lait caillé, avant de guetter son retour pour l’entrainer dans la chambre et la violer après l’avoir bâillonnée.

Cueilli, le présumé violeur, récemment élargi de prison pour les faits similaires, a tenté de nier les faits. Mais, la description dans les détails prêts de sa chambre par la jeune fille, l’a enfoncé.

Il a été placé en garde à vue pour « viol, pédophilie et détournement de mineure « .

 

laissez un commentaire