Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici le proche de Bongo accusé de viol sur mineure (photo)

0

Proxénétisme, abus, viol sur mineure, l’affaire de la petite Wally enflamme en ce moment les réseaux sociaux. Cette adolescente gabonaise de 14 ans, se serait récemment faite violer par Alexis Ndouna, un homme d’affaires originaire de la province du Haut-Ogooué (dans l’est du pays), déjà condamné pour des faits similaires, mais remis en liberté, en raison de son rôle actif au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), proche du pouvoir.

POURQUOI L’AFFAIRE ALEXIS NDOUNA, ACCUSÉ D’ABUS SEXUELS, ÉBOUILLANTE TANT LES GABONAIS?

Son cas devient emblématique. Le scandale d’agression sexuelle sur mineures de.moins de 15 ans auquel est confronté le membre du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Alexis Ndouna, est devenu en quelques jours un combat pour la fin de l’impunité, au Gabon.

ALEXIS NDOUNA

“Le généreux”: c’est ainsi que l’appellent affectueusement les populations de Kabaga, localité située dans le Haut-Ogooué, dont il est originaire, mais aussi plusieurs personnalités politiques corrompues. Alexis Ndouna (47 ans), est un homme d’affaires charismatique, envié du fait de sa proximité avec la famille présidentielle. Mais dans l’ombre des feux de la rampe, ses admirateurs disent aujourd’hui découvrir un tout autre homme. Et le revers de la médaille n’est pas brillant.

Il a fallu l’alerte sur Facebook de l’activiste Thibault Adjatys pour mettre le feu aux poudres. Si on s’en tient aux faits qui nous sont rapportés, l’histoire se serait déroulée la semaine dernière. Wally, une adolescente de 14 ans, aurait été livrée à Alexis Ndouna, dans un hôtel d’Agondjé , avec la complicité de trois personnes notamment d’Aude Abiaghe, de sa sœur Amanda Abiaghe et de Roxane Nkoghe.

Eludons volontairement la violence des détails sexuels dont a été victime la jeune Wally, dans cet hôtel d’Agondjé, mais soulignons le sadisme et la perversité hallucinante d’Alexis Ndouna. On dit que c’est la raison qui distingue l’homme de l’animal, mais où est la raison chez cet individu ? Il y a quelques mois déja, ce dernier avait été cité dans une affaire ressemblante. Cet ancien directeur administrateur financier de l’Agence nationale des parcs nationaux serait un récidiviste “accro à la chair fraîche”, qui a toujours échappé aux mailles de la justice, du fait de son appartenance politique.

UNE JUSTICE À DEUX VITESSES

Depuis l’étalage sur la place publique de cette horrible histoire, les membres de la société civile précisément ceux du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance (ROLBG) s’indignent du fait qu’Alexis Ndouna soit encore en liberté. Ils réclament la mise en examen du prédateur sexuel pour viol sur mineure de 14 ans, puis sa condamnation.

Mais il se murmure déjà que l’entourage du puissant homme d’affaires altogovéen ferait des pieds et des mains pour mettre un terme à toutes poursuites judiciaires. Pour y parvenir, ses alliés sortent toute l’artillerie lourde : corruption, intimidation et traffic d’influence. Face à l’inaction du gouvernement gabonais, plusieurs mouvements de la société civile expriment, sur les réseaux sociaux, leur frustration devant ce qu’ils perçoivent comme de la complaisance vis-à-vis d’Alexis Ndouna. “L”impunité dont jouissent des individus tels qu’ Alexis Ndouna doit cesser dès maintenant afin de recréer un climat propice au bon vivre ensemble”, clame un membre du ROLBG.

En laissant Alexis Ndouna en liberté, le gouvernement gabonais donne le sentiment que les gabonais ne sont pas tous égaux devant la justice. Trop souvent, les tribunaux font preuve d’un remarquable laxisme quand les délinquants sont des hommes politiques. En préservant l’avenir de nombreux hommes politique par des relaxes ou peines insignifiantes, les magistrats conduisent les citoyens à désespérer de leur justice.

Au terme du droit international des droits humains, le gouvernement gabonais a l’obligation de respecter le droit à la vie, à l’intégrité physique, à la liberté d’expression etc .Il lui incombe notamment d’empêcher Alexis Ndouna et ses complices de porter atteinte à ces droits, et s’ils les bafouent, il est tenu de les poursuivre en justice. Très attendu, le dénouement de l’ affaire Alexis Ndouna, quelque soit son angle d’inclinaison, révélera au monde entier le visage de la justice gabonaise.

laissez un commentaire