Wade s’entoure des Karimistes et de ses parents pour faire main basse sur le PDS

Me Wade avance résolument dans son projet de revanche politique contre Macky Sall, et il se permet dorénavant de le faire à découvert. Il est clair maintenant qu’il taille un boulevard vers le palais à son successeur de fils, Karim Wade, qui devra venger l’honneur de son papa, face à Macky Sall. Un sérieux défi à relever !

 

Me Wade tente dans un ultime sursaut d’énergie d’organiser son parti sous des prétextes multiples et variés. Mais, ce qui est constant dans les actes qu’il pose est que manifestement le PDS est structuré désormais pour servir les ambitions de Karim Wade. Son papa nous parle de tournées, et de renouvellements avec le lancement de la vente des cartes : ce sont de simples déclarations d’intention.

Quant à ses actes, ils sont lisibles comme de l’eau de roche : à côté de lui, trônent aux postes de secrétaires généraux adjoints Bara Gaye, ancien alter ego de Bachir Diawara, et Karimiste convaincu. Il y figure également Woré Sarr, l’énergique égérie du Pds acquise corps et âme à toute cause qui importe à Me Wade. La famille n’est pas loin dans ce schéma d’abdication du Pape du Sopi pour adouber Karim Wade. Doudou Wade est également coopté en effet. Le docteur Cheikh Tidiane Seck fait office de représentant des cadres, tandis que la fantasque Ndeye Gaye Cissé renforce Woré Sarr du côté des femmes. Saër Gueye, quant à lui est le bon à tout faire de cette clique hétéroclite prête à tout pour faire plaisir à Me Wade. Tafsir Thioye mettra sa verve et son bagout au service de ce groupe, renforcé de quelques identités remarquables de la trempe de Lamine Thiam.

Babacar Gaye semble avoir accepté de signer l’armistice. Et de rester dans le giron de Me Wade. Est-ce un signe d’adhésion à son projet ?

Karim Wade est décidément verni. Son vieillard de père fait le boulot pour lui. Pour qu’il ramasse la mise. Ce qui du reste ne sera pas une sinécure. Car, il est clair que la bataille enclenchée pour la succession de Macky Sall ne sera pas une mince affaire ; les autres leaders de l’opposition que Me Wade a reçus et qui semblent adhérer à son projet d’une réunion des forces pour vaincre Macky Sall aux Locales et lui entrouvrir la porte de Rebeuss dès les Législatives, ne sont pas prêts de faire allégeance au fils Wade, pour servir la vengeance du père !

A l’heure de la Présidentielle, il est clair en effet que ce sera du chacun pour soi. Me Wade pourrait-il encore mettre en œuvre ses talents de rassembleur pour le bonheur de son fils prodigue ? Rien n’est moins sûr, quand l’on sait que du côté de Macky Sall aussi, figurent des transfuges du Pds absolument revanchards, et ils sont prêts à faire leur fête au fils honni, et à son père qui a servi par le passé ses caprices de prince gâté.

Oumar Sarr et tous ceux qui sont en disgrâce par la faute de Karim Wade, ainsi que Souleymane Ndéné Ndiaye, Pape Samba Mboup, Farba Senghor et tous leurs comparses qui sont partis rejoindre Macky Sall connaissent bien Me Wade. Macky Sall lui-même fut un de ses disciples les plus machiavéliques, au point qu’il a su déjouer ses plans et le battre à son propre jeu !

L’heure de la bataille finale a sonné.

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn