Yakham Mbaye du Soleil souffre…d’un déficit intellectuel

Quotidien national Le Soleil : Le déficit intellectuel de Yakham Mbaye à nu

Il se passe de choses étranges au quotidien national Le Soleil. Le conflit devient permanent entre le directeur général de cette entreprise de presse publique et les travailleurs. Yakham Codou-Ndéné Mbaye ainsi qu’il se nomme est à la tête d’une entreprise où il se retrouve avec des gens qui ont de fortes têtes. Yakham souffre d‘un déficit qu’il lui faut combler en ciblant tous ceux qui mettent à nu son insuffisance intellectuelle.

Yakham Mbaye a su manœuvrer jusqu’à se faire remarquer dans l’entourage proche du couple présidentiel (Macky Sall – Marième Faye Sall), en faisant un zèle sans vergogne, rien qu’à obtenir des postes que rien ne justifie par rapport à son parcours intellectuel. C’est par pure accident de l’histoire et opportunisme que Yakham Mbaye a été nommé directeur général du groupe COM7 tombé en faillite de par son incompétence. Aujourd’hui, par sa simple soumission au couple présidentiel, Yakham Mbaye après avoir été nommé secrétaire d’Etat à l’Information ; se retrouve directeur général du quotidien national Le Soleil.

Directeur général du quotidien national Le Soleil, étant un homme complexé et souffrant de son déficit intellectuel, Yakham Mbaye n’a une autre alternative que de vouloir écraser tous ceux qui traversent son chemin et qu’il considère ayant un niveau supérieur à lui. L’histoire retiendra du Président Macky Sall qu’il a mis à des postes de commande, des individus sans aucune carrure intellectuelle, dont leur seul désir est de solder les comptes avec d’autres qui présentent tous les profils pour être à leurs places.

Voilà qu’une triste réalité se dessine au quotidien national Le Soleil. La journaliste Dié Maty Fall qui a toute cette carrure contrairement à Yakham Mbaye pour être à la tête du quotidien national Le Soleil, fait l’objet d’une mise à pied parce que, ayant subi un retard de trente minutes à la réunion de la rédaction, et ayant évoqué la clause de la conscience pour ne pas traiter un sujet d’actualité politique, du fait qu’elle est membre d’un parti.

Des âneries, si pour ces questions, elle fait l’objet d’une mise à pied de sept jours. Le Soleil, à l’instar d’autres entreprises nationales publiques comme privées, a toujours connu des tensions. Seulement, lors de tous les tiraillements au quotidien national, ont eu toujours gains de cause en se payant la tête de leurs directeurs généraux. Ainsi, en ont été les sorts de Mamadou Sèye, de Cheikh Thiam et de tant d’autres virés, après de longues luttes des travailleurs.  Et ce n’est pas Yakham Mbaye reconnu pour son insuffisance intellectuelle ainsi que son opportunisme (Xibaaru promet d’en revenir) qui échappera à la guillotine des travailleurs du quotidien national Le Soleil.

La rédaction de Xibaaru