Ultimate magazine theme for WordPress.

Yewwi et Wallu : le binôme de l’escroquerie électorale, selon…

0
La vérité sur la supercherie de l’inter Coalition Yewwi-Wallu
Yewwi et Wallu : le binôme de l’escroquerie électorale
Les législatives du 31 juillet 2022 ont été l’occasion pour les Coalitions Yewwi et Wallu de faire figurer le Sénégal dans le Livre Guinness des records de la malhonnêteté et de la tromperie électorales.
Avec le mixage illégal de leurs listes, elles ont violé les principes d’intégrité et de loyauté entre les listes de candidatures concurrentes.
Les victoires obtenues par Yewwi et sa concubine Wallu sont le fruit de la roublardise et de l’escroquerie politicienne. Ce qu’elles ont fait est inédit. Aucune démocratie au monde n’a généré des politiciens aussi malhonnêtes que ceux de Yewwi et Wallu pour oser tenter une telle supercherie électorale.
Après la triste épisode des ordonnances de 1993, le Pds vient encore une fois d’être impliqué dans une grande entreprise d’escroquerie électorale.
Trente ans après le code consensuel, personne ne pouvait imaginer que le Sénégal serait encore victime d’une si grossière fraude électorale.
Avec la Loi Kéba Mbaye, le Sénégal était entré dans l’ère des saines démocraties où la fraude électorale était réduite à sa plus simple expression.
De l’irrecevabilité des candidatures de Wallu et Yewwi : non respect du délai légal de dépôt et mixage frauduleux de listes
Les deux Coalitions Wallu  et Yewwi devraient être exclues des législatives du 31 juillet 2022 pour:
1. mise en place frauduleuse d’une  inter Coalition créée au-delà du délai légal de la constitution des coalitions.
2. avoir déposé leurs listes de candidatures au-delà du délai légal autorisé par le législateur.
Après la finalisation de leur combine avec le mixage frauduleux de leurs listes, les coalitions Wallu et Yewwi, ont déposé leurs listes tard dans la nuit du 9 au 10 soit plus de 24h après l’expiration du délai légal fixé par le code électoral en son Article L.174, alinéa 5.
Du mensonge sur l’agenda LGBT
3. Yewwi et Wallu ont menti en  faisant croire aux Sénégalais que voter bby c’est participer à la promotion de l’agenda LGBT alors que depuis 2012 et par deux fois,  Bby a obtenu des majorités parlementaires qualifiées sans jamais rien entreprendre dans le sens de la légalisation de l’homosexualité ou de facilitation du déploiement de l’agenda LGBT.
De l’échec du référendum sur le 3ème mandat
4. sur la question du 3ème mandat, Yewwi et Wallu ont joué et perdu leur référendum. Elles n’ont pas réussi à obtenir un NON massif contre  le 3ème mandat.
Contrairement aux idées reçues, Bby a quasiment obtenu le même nombre de suffrage que lors des législatives de 2017 soit 1. 637. 761 49 voix contre 1.518.137 voix
5. C’est la supercherie électorale de la frauduleuse inter coalitions qui a permis à Wallu de remporter la quasi-totalité des circonscriptions électorales qu’elle a gagnées.
Avec leur inconduite malsaine, Yewwi et Wallu viennent d’attenter gravement les acquis d’élections honnêtes et régulières grâce au Code électoral consensuel de 1992.
Avec leur forfaiture, Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale.
Liberté, Démocratie, Fraternité
Vive le Sénégal !
Vive la République !
laissez un commentaire