Ultimate magazine theme for WordPress.

Youssou Ndour tue GFM…son « amour » pour Macky fait des dégâts énormes

2

Le Groupe Futurs Médias (GFM) est mal aimé de l’opposition. Et c’est Barthélémy Dias, le maire de Dakar et membre de la conférence des leaders de Yewwi Askan Wi qui l’a insinué lors de son face à face avec pape Ngagne Ndiaye dans son émission Faram Facce. Pour le maire de Dakar, les journalistes sont innocents mais les patrons de presse sont corrompus. Et il ajoute que l’Obs et RFM, des organes du groupe de presse ne sont plus objectifs. Barthélémy Dias semblait cibler le patron du groupe, Youssou Ndour qui a déclaré publiquement son « amour » pour Macky Sall. Et avec cette posture, Youssou Ndour « humilie » ses propres journalistes qui sont pris pour des « défenseurs » de Macky Sall…

Les « amourettes » politiques de Youssou Ndour risque de causer la destruction de son groupe estampillé « presse du Palais »

GFM
le chanteur Youssou Ndour soutient le président Macky Sall depuis 2012

Il faut dire qu’il y a des facteurs marquants qui démontrent le désamour qui existe entre le groupe Futurs Médias (GFM) et les membres de l’opposition. Youssou Ndour qui a été ministre de la Culture et du Tourisme sous le premier gouvernement du Président de la République Macky Sall, est ensuite devenu ministre-conseiller.  Son soutien au Président de la République Macky Sall est total.

Il se trouve que des opposants profitent de cette situation pour mieux dénigrer Youssou Ndour ainsi que le groupe de presse dont il est le patron. Les journalistes du Groupe Futurs média (GFM) souffrent dans leurs chairs les plus profondes. A cause de la position affichée par leur patron, ils ne sont plus les bienvenus dans les manifestations organisées par l’opposition. Les bâtiments qui abritent le Groupe Futurs Média font même l’objet de saccages à l’occasion de certaines manifestations, et même les journalistes de ce groupe sont exposées à des attaques de la part de militants de l’opposition.

Les exemples les plus frappants demeurent lors des émeutes de mars 2021. Certains esprits qui s’en prenaient à des entreprises françaises comme Total, Auchan, ont cru bon de s’en prendre au siège de la RFM sis à la Médina. Des véhicules garés devant le siège appartenant à des journalistes ont été saccagés, et il a fallu de peu que pour ces demeurés n’entrent en possession des locaux du Groupe Futurs Média (GFM) pour dicter leur loi et ravager tout à travers leur passage. Le Groupe de Youssou Ndour est devenu la funeste « presse des Milles Collines ».

ndour
Youssou Ndour (PCA) et son fils Birane DG de GFM

Cependant ce groupe de presse n’est pas sorti de ses peines durant ses mêmes événements de mars 2021. Leurs locaux à Mbacké ont subi également le même sort. Récemment encore, lors d’une manifestation de l’opposition, c’était avant les élections législatives, un journaliste de la Télévision Futurs Médias (TFM) du Groupe Futurs Médias (GFM) a été pris à partie par des militants de l’opposition, alors qu’il n’était venu que faire son boulot, et de la manière la plus impartiale.

Barthélémy Dias, lors de l’émission Faram Facce ne cherche que mettre en garde tous les journalistes du Groupe Futurs Médias (GFM), ils seront les seuls à payer les positions de leur patron Youssou Ndour. Les journalistes du Groupe Futurs Médias doivent à présent être tout leur temps sur leurs gardes. Et cette réaction de Barthélémy est partagé par tous les leaders de Yewwi Askan Wi. Selon un membre de la conférence des leaders, « le groupe Futurs médias sera la première cible en cas d’alternance ».

Qui dirait qu’ils ne seront plus que la cible favorite de militants égarés de l’opposition, alors qu’ils ne font qu’exercer leur boulot en pur professionnel. Le Groupe Futurs Médias (GFM) regorge de journalistes professionnels à l’abri de toutes sortes de professions même provenant de leur patron Youssou Ndour. Cependant l’engagement de ce dernier est tel que, l’on fait croire que son groupe de presse roule en faveur de l’opposition, et fait tout pour dénigrer l’opposition. C’est dommage pour ces journalistes si professionnels du Groupe Futurs Médias qui ne font que remplir si convenablement leur boulot. Ils ne font que payer l’engament de leur patron au pouvoir du Président de la République Macky Sall.

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (2)