Ultimate magazine theme for WordPress.

Ziguinchor : Un combat à mort entre 3 géants…Sonko-Baldé-Benoît

0

La bataille fait rage pour le contrôle de la mairie de Ziguinchor. Plus que quelques jours pour connaître le nom du 6ème maire de la ville de Ziguinchor. En plus de la liste de Initiative pour une politique de développement (IPD) dirigée par Boubacar Dial et la coalition « dissoo ci xarnubi » du Dr Idrissa Bodian , trois ténors de l’arène politique sénégalaise se mesurent localement.

Deux chefs de parti en l’occurrence Ousmane Sonko, président du parti les patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) et le maire Abdoulaye Baldé président de l’union centriste du Sénégal (UCS), les deux leaders se mesurent au niveau de leur base. A côté de ces deux ténors, il y a le ministre d’état Benoît Sambou, président de commission national du dialogue des territoires, tête de liste de la coalition benno bokk yakaar.

Trois forces dont chacune est capable de remporter les élections.

zig
Ousmane Sonko, candidat


Ousmane Sonko, candidat de Yewwi Askan Wi participe pour la première fois à une élection locale après sa brillante participation à la présidentielle de 2019 et aux législatives de 2017 à l’issue desquelles il été élu député, le seul d’ailleurs de la coalition Ndawi Askan Wi. Il part avec la faveur des pronostics après sa victoire à Ziguinchor et environs lors de la présidentielle passée.  Mais ce n’est pas la même élection ni la même configuration encore moins les mêmes enjeux, cela peut être une faiblesse pour lui. Cependant, il reste populaire dans la capitale du Sud.

zig
Benoît sambou, ancien minitre et Président de la Commission Nationale de Dialogue des Territoires (CNDT)

Benoît Sambou, lui, part avec la faveur de la puissance de la coalition présidentielle qui est une force et un appareil électoral à ne pas négliger. Benno a la chance de garder depuis quelques années son électorat même si des déceptions sont notées chez certains citoyens vis -à-vis de la politique du président de la République ; c’est donc le premier adversaire auquel Benoît Sambou doit faire face.

zig
Abdoulaye Baldé, maire sortant de la mairie de Ziguinchor

Quant à Abdoulaye Baldé, sa maîtrise du terrain politique local pour avoir été maire depuis 2009, constitue sa force. Il n’a jamais perdu une élection à Ziguinchor dont il est directement concerné.  Député à l’assemblée nationale après son score mémorable aux législatives de 2017, il a été le bourreau de Benno Bokk Yakaar aux locales de 2014. Cependant, Baldé vise un 3ème mandat à la mairie, ce qui est mal vu par certains Ziguinchorois.

C’est dire que c’est trois leaders jouent leur survie politique à Ziguinchor et leur score aura forcément des répercussions sur leur carrière politique au niveau national et pour les législatives à venir et la présidentielle de 2024. Perdre ces élections serait synonyme de mort politique pour les trois.
Voilà pourquoi personne ne fait des cadeaux à ses adversaires. Ils se donnent des coups par meeting interposé et les Ziguinchorois tentent pour le moment d’analyser le programme des uns et des autres afin de pouvoir faire le meilleurs choix

L.BADIANE pour xibaaru

laissez un commentaire