Ultimate magazine theme for WordPress.

Un DG bousille toutes ses chances d’être ministre…Il demande à son marabout d’appeler…

1

Le Président Macky Sall a bien verrouillé tous les circuits d’infos. Personne ne sait qui sera ministre ou quel DG devrait gravir des échelons. Et ces incertitudes ont semé le doute dans le camp de certains politiciens pressés de participer à un conseil des ministres dans la salle Bruno Diatta du Palais. Et un DG qui a bien gagné dans sa localité aux Locales comme aux Législatives a voulu passer par le court chemin pour s’assurer de son poste de ministre. Il a demandé à son marabout d’intervenir auprès du Chef de l’Etat…Et après plusieurs jours de tentatives, le Mara du DG a finalement eu le Président…mais tout ne s’est pas passé comme prévu…

Selon nos sources, le Président Macky Sall n’aime pas les interventions de ce genre. Il a été très gentil avec le marabout du DG mais lui aurait dit qu’il n’a pas encore commencé les consultations et qu’il est préoccupé par la mise en place du bureau de l’Assemblée nationale et l’installation du HCCT. Mais après le coup de fil du mara, le Président aurait appelé son Assistante pour lui demander de retirer de la liste des consultables, le nom de ce DG.

DG
Les anciens président Abdou Diouf (à gauche) et Abdoulaye Wade (à droite)

Qu’il s’agisse de Abdou Diouf, de Me Abdoulaye Wade, ensuite de Macky Sall, ils ont toujours rechigné aux pressions pour nommer des personnalités à des postes. Sous le régime du défunt Président de la République Léopold Sédar Senghor, la règle avait été appliquée, des marabouts, de puissants lobbys se permettaient de faire nommer à des postes, des personnes de leurs choix. Ils n’avaient qu’à exercer des pressions. Les règles ont véritablement changé depuis.

Sous le régime du Président de la République Abdou Diouf, des personnalités ont perdu leurs postes, parce qu’elles faisaient intervenir leurs marabouts ou alors avaient recours à des lobbys. Abdou Diouf n’avait voulu jamais céder à ces genres de pressions. Suivant les traces de son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade s’était refusé à ces genres de pressions.

Il s’isolait et coupait son téléphone, à chaque fois que des remaniements étaient en vue. Me Abdoulaye Wade avait trouvé la bonne formule. Des personnalités incompétentes, coupables de pires scandales financiers ne trouvaient d’autres choix que de se cacher derrière des marabouts et des lobbys pour se faire reconduire à leurs postes.

Le courroux de l’ancien Président de la République Me Abdoulaye Wade s’était abattu à l’époque sur un ministre qui avait sollicité les services d’un grand marabout de Dakar. C’était en 2001, et ce ministre qui est actuellement maire dans la région de Tambacounda avait été rien que pour cette faute, limogé du gouvernement. Macky Sall est sur la même logique que Me Abdoulaye Wade et Abdou Diouf qui avait lui aussi refusé de céder à ces genres de pressions.

DGMacky Sall est dans les mêmes logiques que ses prédécesseurs…

Surtout qu’il sait qu’il est à son dernier mandat à la tête de la Présidence de la République. Doit-il reconduire des personnalités incompétentes ou auteurs de très gros scandales dans leurs postes et se faire désavouer des Sénégalais pour le reste des derniers mois de son mandat. Macky Sall est en colère contre tous ceux qui passent par certains travers, pour se faire reconduire à leurs postes.

Le DG en question bousille toutes ses chances de figurer dans le prochain gouvernement. Pourtant, ce DG n’avait pas besoin d’autant de pressions pour obtenir sa « récompense » auprès du Président de la République Macky Sall. Il a gagné et bien gagné dans sa localité aussi bien aux élections locales qu’à celles législatives. Parce que Macky Sall a si horreur de ces genres de pressions qu’il a décidé de le rayer de la liste des personnes censées d’être nommées de son prochain gouvernement.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (1)