Le dernier plan de Wade pour terrasser…Macky

ME ABDOULAYE WADE-MACKY SALL : LA DERNIERE BATAILLE

Qu’est ce qui fait courir Me Wade ? La question mérite d’être posée. Tout le gotha de l’opposition s’est donné rendez-vous à son domicile, où il défile depuis quelques jours. L’emblématique Ousmane Sonko y est allé. Il a tressé des lauriers à Karim Wade et vanté son patriotisme. La population n’a pas manqué de lui rappeler son discours radicalement anti système et lui a bruyamment manifesté son désaccord sur ce qui semble être un reniement de ses valeurs cardinales.

Adama Gaye aussi est allé lui rendre visite. A sa demande. Nous dit-on. Ainsi que Thierno Bocoum. Enfin, quel que soit la justification de la visite, chacun des caciques de l’opposition jeune ou moins jeune court chez Me Wade.

Que prépare le vieux ? Serait-on tenté de nous interroger !

Il y a manifestement chez le Pape du Sopi de sombres desseinscachés pour le moment, et qu’il est pourtant facile de deviner. Après avoir perdu toutes les batailles engagées contre Macky Sall jusqu’à présent, Me Wade est plus que jamais déterminé àremporter la guerre contre son successeur, dès les prochaines joutes électorales qui se profilent à l’horizon : les locales !

Me Wade sait que Macky Sall a entamé son dernier mandat de la pire des manières ; il a supprimé la Primature et s’est fragilisé par-là politiquement, en s’exposant en première ligne. Il est en train d’en subir les conséquences. Chacun sait qu’il a éliminé cet échelon intermédiaire pour ne pas donner l’impression de favoriser qui que ce soit parmi la horde d’ambitieux qui veulent lui succéder.  Car, même s’il est au pouvoir, personne n’est dupe : il est un pion sur l’échiquier politique, au lieu d’en être le maitre du jeu désormais. Avec ou sans son consentement en effet, les caciques de son parti se feront une terrible guerre pour remporter la bataille de la candidature de sa coalition. Son appui ne pourrait dans ce cas pas être d’un grand secours au postulant de son choix, surtout que chacun des prétendants devra faire ses preuves lors des élections locales. Malheur aux vaincus !

Autant dire qu’il se dessine une bataille en ordre dispersé qui va forcément affaiblir Macky Sall. Il est en plus rattrapé par la conjoncture économique et les scandales liées à l’affaire du pétrole. Sa coalition risque d’être durement sanctionné par les populations frappées de plein fouet par le marasme ambiant. Elles feront payer à ses candidats aux locales leur mécontentement de plus en plus grandissant, et cela risque d’être encore exacerbé par la grave crise qui guette le monde rural, avec la rareté des pluies et ses potentielles conséquences inéluctables.

Les élections locales n’étant pas une élection présidentielle, tous les leaders politiques qui courent Me Wade savent qu’en conjuguant leurs forces, ils pourraient remporter la majorité des collectivités locales, et faire à Macky Sall un coup pire que celui qui avait sonné le début de la fin du régime de MeWade : la perte des locales de 2009 !

Ousmane Sonko, Adama Gaye, Thierno Bocoum et les autres leaders aux ambitions revanchardes contre Macky Sall savent pertinemment que c’est le bon moment pour s’allier avec le Pape du Sopi, et profiter de l’appareil du PDS pour déstabiliser Macky Sall, avant le coup final qu’ils lui porteront, avec les Législatives qui vont suivre.

C’est d’autant plus le moment opportun qu’aujourd’hui le Pds est débarrassé des feuilles mortes dont la duplicité aurait pu porter préjudice à leur projet en commun. D’ailleurs, Me Wade a décidé de donner un sérieux coup de fouet à son projet politique, en dissolvant unilatéralement le SEN du Pds. Nul doute que ceux de la trempe d’Oumar Sarr qui fricotent avec Macky Sall seront virés. Babacar Gaye en prendra certainement pour son grade aussi. Quant aux alliés en rupture de ban comme Mamadou Diop Decroix ainsi que ses anciens argentiers, Me Wade en profitera pour les bannir à vie dans la foulée.

Me Wade a donc bien calculé son coup. L’opposition aussi est en mesure de satisfaire sa demande : se réunir pour déboulonner Macky Sall, inverser le rapport de forces en leur faveur et imposer le retour du banni Karim Wade, et la libération de Khalifa Sall. Macky Sall est prévenu.

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn