Ultimate magazine theme for WordPress.

Abidjan : un portugais retrouvé mort dans son hôtel

Une vue du quartier Plateau d'Abidjan
0

Abidjan : Venu travailler sur un important projet d’électricité, un portugais retrouvé mort dans son hôtel

Un portugais venu prendre part à la mise en œuvre du projet « Cobra Azito phase 4 » en Côte d’Ivoire a été découvert mort dans sa chambre d’hôtel à Cocody. Voici les circonstances du drame.

Un portugais du nom de Alberto Manuel Simoes, âgé d’une soixantaine d’années a été découvert mort dans son hôtel à Cocody Attoban apprend le confrère Soir Info dans sa parution du vendredi 29 avril 2022. Ce portugais, électricien de profession, qui avait un rôle important à jouer dans la mise en œuvre du projet « Cobra Azito phase 4 », était logé dans un luxueux hôtel dans le quartier chic de Cocody, à l’Est d’Abidjan.

Une vingtaine de portugais dont Manuel Simoes, logeait dans le même hôtel

«Arrivé en Côte d’Ivoire le 10 mars 2022, dans le cadre du projet Cobra Azito phase 4, Alberto Manuel Simoes s’est installé à la chambre 25 d’un réceptif hôtelier, à Cocody Attoban. Il était avec une vingtaine de compatriotes, qui avaient été sollicités pour le même projet. J.M, chef du personnel du projet et aussi leur compatriote, était à leur petit soin. Chaque matin, c’est à bord de véhicules qu’ils partent sur le chantier» relate Soir Info.

Il est 4 h du matin ce 11 avril 2011, tout le monde s’active sauf Alberto Manuel Simoes

La veille de son décès subite soit le 10 avril 2022, l’infortuné Alberto Manuel Simoes a, comme d’habitude, participé aux causeries pour déstresser un peu avant le repas copieux de la soirée. Après cela, chacun a regagné sa chambre. Il est 4 h du matin ce 11 avril 2011, tout le monde s’active pour se baigner et regagner les véhicules pour aller sur le chantier d’Azito (commune de Yopougon).

C’est en ce moment que le chef du personnel se rend compte que Alberto Manuel Simoes n’est pas présent. «Alberto Manuel Simoes n’est visible nulle part. Ce n’est pas dans ses habitudes. C’est un « lève-tôt ». C’est pourquoi son chef de personnel s’empresse d’aller le réveiller et le « chambrer ». Le chef du personnel frappe donc à la porte. Voulant s’y introduire, il constate que la porte n’était pas fermée à clé. Lorsqu’il avance, il découvre son employé couché, inerte, sur le dos, dans son lit» ajoute Soir Info.

portugais

Les services de police sont…lire la suite ici

laissez un commentaire