Ultimate magazine theme for WordPress.

Accusé d’escroquerie : Baye Ciss nie et annonce une procédure judiciaire

0

Cheikh Ibrahima Niass Ciss, plus connu sous le nom de Baye Niass Ciss ou simplement, Baye Ciss a été accusé, récemment d’escroquerie et d’abus de confiance portant sur une somme de 78 millions de FCFA par la société américaine Gret Neck Computer. L’article publié par un journal de la place a largement été repris par les médias et, notamment, par la presse en ligne.

Mais, l’homme d’affaires milliardaire n’a pas mis de temps pour apporter une cinglante réplique.Ce mardi, il a co-animé une conférence de presse pour éclairer l’opinion nationale et internationale sur cette affaire tant « ébruitée ». Après avoir dégagé en touche ces accusations portées sur sa personne, le Président Directeur Général de  » Cisscorp Holding », brandit une plainte et ouvre le feu sur ses détracteurs lovés à Kaolack.

Face à ces accusations d’escroquerie et d’abus de confiance accolées sur sa peau, Baye Ciss ne restera pas passif comme une vache qui regarde passer le train. Il entend sévir à la dimension de l’affront. Ce mardi, il a fait face à la presse pour tirer au clair, selon ses propres mots, cette affaire.

D’entrée de jeu, Me Mouhamadou Malal Barry, un des conseillers juridiques du célèbre brasseur d’affaire, dira: « Nous voulons faire face à la presse, aujourd’hui, pour apporter la lumière sur les accusations gratuites faites au préjudice de notre client Baye Ciss. C’est une vieille histoire qui date d’il ya 22, c’est-à-dire, en 1999. Il avait des problèmes de justice avec la société Gret Neck Computer. Cette affaire avait attéri devant les juridictions et un non-lieu a été prononcé par le juge d’instruction en première instance par ce que le dossier était vide. Rien n’a été retenu contre lui.Sur le plan pénal, Baye Ciss est blanc comme neige », se défend la robe noire.

Son collègue Me Oumar Diouf, de réagir:  » C’est absurde ce que les auteurs de cet article de presse récriminé ont dit ( ndlr: La Cour d’appel confirme la condamnation pour escroquerie et abus de confiance portant sur 78 millions de FCFA). Et mieux, ils ont dit: » Des biens de Baye Ciss ont été saisis. C’est faux. Le tribunal n’a jamais prononcé une condamnation. Donc il ne peut pas avoir d’appel et au jour d’aujourd’hui, aucun bien appartenant à Baye Ciss n’a fait objet de saisie. D’où il ya une volonté ferme de nuire, d’entacher l’honorabilité de cet homme.  »

Le principal concerné, Baye Ciss d’y voir une main politique dans ce rebondissement: « Aujourd’hui, il y’a incontestablement une volonté de me nuire. Cette affaire date de 1999 quand j’étais représentant d’une société basée en Guinée. Elle a été vidée. Chaque 7 ans , on déterre ce dossier pour exercer du chantage sur moi. Je ne me céderai jamais car je n’ai rien à me reprocher.

Ces peureux attendent la veille de publication des listes pour les élections locales du 23 Janvier 2022 pour me mettre en mal avec le Président de la République Macky Sall. Mon cassier judiciaire est vierge. Qu’ils aillent au diable vauvert car ils ne peuvent rien contre moi. J’étais à l’étranger où mes affaires marchaient comme sur des roulettes. J’ai pris la sage décision de rentrer pour aider ma région et mon pays.

A Kaolack, j’y ai investi plus de 6 Milliards de FCFA pour doper son développement économique. Ce n’est pas ces affairistes, ces analphabètes et hommes peu recommandables qui peuvent me décourager. Je dis que leur entreprise sournoise va tomber à l’eau », dit-il.

Interrogé sur la conduite à tenir face aux auteurs de cet article, le Chef de file de CAR (Changement- Action-Réaction) annonce une procédure judiciaire pour laver son honneur : « Je ne laisserai pas cette affaire lettre morte. J’ai une famille et des partenaires. Je vais ester en justice pour laver mon honneur. « 

laissez un commentaire