Ultimate magazine theme for WordPress.

Adji Sarr déjà « condamnée »…la faute qui va profiter à Sonko

0

Décidément, le dossier Sweet beauté est loin d’être clos. Chaque jour que Dieu fait, de nouveaux éléments viennent relancer cette affaire de viol qui oppose Ousmane Sonko et Adji Raby Sarr. Les sénégalais ont hâte que le droit soit dit dans cette affaire qui a déjà coûté la vie à quatorze jeunes. Mais en attendant que l’on soit édifié sur cette affaire, une autre forme de procès est en train de se dérouler. Et dans ce procès, la victime présumée est déjà condamnée au moment où son présumé bourreau vaque librement à ses occupations.

De simples massages au Sweet beauté Spa sont entrain de coûter cher à notre pays. Une affaire de viol qui oppose deux sénégalais bloque la bonne marche de ce pays. Des jeunes qui ont répondu à l’appel d’un leader politique y ont laissé la vie. L’opinion est divisée avec des personnes qui tentent de défendre corps et âme le leader du Parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef). Au moment où d’autres réclament justice pour Adji Sarr.

Dans cette affaire qui tient en haleine tout un peuple, la victime présumée est devenue l’accusée principale d’un « complot ». La petite masseuse venue d’un village reculé du Sénégal a vu son honneur sali, sa réputation traînée dans la boue. Elle passe, désormais, de victime à une fille au mœurs légère utilisée pour exécuter un coup politique. Elle avait le soutien de quelques personnes qui voulaient sans doute profiter de la situation pour se faire un nom. Mais hélas, le mensonge ne dure pas. Et ses soutiens exposent leurs véritables intentions de jour en jour.

La bêtise qu’elle a commise dans le bureau du Doyen des juges vient de la « condamner ». En effet, Adji Sarr a fait l’erreur de filmer Ndeye Khady Ndiaye lors de leur confrontation. Une erreur qui risque de se retourner contre elle. D’ailleurs, son fan club se rétrécit. En déclarant que c’est Adji Sarr qui était l’auteure de la vidéo et qu’elle venait de fauter, l’activiste Gabrielle Kane a condamné sa « sœur », comme elle l’appelle, sans le savoir. Cette affaire dans l’affaire pourrait valoir à Adji des problèmes qui risquent de retarder le verdict dans l’affaire de viol.

Pendant que Adji Sarr s’engouffre dans les abîmes de ses bêtises, le Président Ousmane Sonko « PROS » peut compter sur ses affidés pour ne pas être inquiété. Le nouveau maire de Ziguinchor s’attèle à sa fonction de maire, au moment où ses « fanatiques » du net lui construisent une image d’un leader politique au cœur d’un complot d’Etat. La nouvelle stratégie pour blanchir le leader de Pastef est la divulgation d’enregistrements de Adji Sarr ou des membres de la mouvance présidentielle. Et comme le démontrait Xibaaru, cette stratégie fonctionne à merveille.

Car beaucoup commencent à croire à la thèse d’un complot. Adji Sarr est devenue la cible à abattre pour permettre à Sonko de ne pas se noyer dans le jacuzzi du Sweet beauté. Et l’erreur commise dans le bureau du juge risque de lui être fatale. Mais quoiqu’il en soit, la vérité ne doit pas être occultée dans cette affaire. Si réellement Adji Sarr est l’auteure de la vidéo, elle doit être pénalement sanctionnée. Mais il n’en demeure pas moins que Sonko doit des réponses aux sénégalais dans cette affaire de viol.

Désormais une chose est sûre. Dans le procès parallèle fait par les populations, Adji Sarr a déjà été condamné. Et Ousmane Sonko blanchi comme neige. Mais cette histoire pleine de rebondissement est digne d’un telenovelas dont tout le monde attend la confrontation entre la victime et son bourreau.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire