Affaire des six gazelles oryx : Abdou Karim Sall nargue les Sénégalais

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable Abdou Karim Sall aime provoquer et défier le peuple sénégalais ainsi que tous les défenseurs de l’Environnement à travers le monde indigné par la capture de six gazelles oryx (dont deux sont mortes au cours de l’opération) capturées dans la réserve de Ranérou et transférées dans sa ferme privée. Alors que le bon sens veut qu’il restitue les gazelles encore vivantes et rembourse celles qui sont mortes, avec le tollé causé par cette affaire, lui se met à narguer le peuple.

Abdou Karim Sall donne l’impression de Néron qui temps de la Rome antique, après l’avoir brûlé, se mettait à chanter. Lui, se met à narguer les Sénégalais. Le ministre de l’Environnement et du Développement durable qui avait indiqué ne plus parler de cette affaire, a réagi, après la sortie hier lundi sur la TFM du Président du Conseil départemental de Ranérou, le député Aliou Dembourou Sow. Ce dernier a affirmé avoir saisi le Chef de l’Etat Macky Sall et qu’il a obtenu l’assurance que « les gazelles transférées par le ministre vers sa réserve privée seront restituées au parc de Ranérou. Les deux gazelles mortes durant leur convoyage seront évaluées et remboursées par le ministre ».

Non content du scandale causé, le ministre Abdou Karim Sall a réagi à travers un communiqué à cette sortie du Président du Conseil départemental de Ranérou. Il soutient : « Cette information est fausse. Depuis plus de 6 mois je n’ai pas vu Aliou Dembourou ni communiqué avec lui. Il s’agit de pure manœuvre politique ».

Il s’agit là d’un acte de mépris à l’endroit des Sénégalais. Ailleurs, il aurait été sommé de démissionner du gouvernement, de restituer les antilopes oryx vivantes et de rembourser celles qui sont mortes, après évaluation de leurs prix. Visiblement Abdou Karim Sall ne se trouve pas dans cette dynamique.

La rédaction de Xibaaru