Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Doura Diallo : Les femmes de Kédougou dans la rue

0

Les femmes ont décidé de s’impliquer dans l’affaire Mamie Doura Diallo. Hier les rues de Kédougou ont été envahies par les femmes de l’association « Jambaar de Kédougou ». Après avoir battu le macadam, elles ont déposé un mémorandum auprès du gouverneur de région. Ces dernières exigent des mesures idoines pour que l’affaire Mamie Doura Diallo ne se reproduise plus à Kédougou. Une affaire qui oppose la Justice et la Santé et un meilleur traitement des patients dans l’ensemble des hôpitaux de la région.

A l’appel de « Jambaar de Kédougou », parents, amies, organisations de femmes, alliés et victimes ont toutes participé à l’activité pour dénoncer le mauvais traitement dans les structures publiques et privées et des atteintes à la dignité humaine. Selon Sokhna Thiam, porte-parole du jour, les femmes sont très préoccupées par le fait qu’en dépit de la ratification de tous les instruments juridiques par le Sénégal, les femmes sénégalaises en général et celles de Kédougou en particulier, continuent d’être l’objet de violences.

À cet effet, elles exigent un certain nombre de points, à savoir l’élimination de toute forme de discrimination et de violence à l’égard des femmes et des enfants, que l’accouchement humanisé soit une réalité. Le respect des engagements de l’État du Sénégal en terme de protection des femmes et des enfants. Relever le plateau technique médical et l’affectation d’un personnel qualifié dans toutes les structures sanitaires et enfin l’application stricte des lois en vigueur. Le mémorandum a été déposé auprès du chef de l’exécutif régional qui est invité à le transmettre à qui de droit.

Pour rappel, le gynécologue et l’anesthésiste ont été inculpés pour homicide volontaire sur le bébé et involontaire sur la maman, l’infirmier, est lui poursuivi pour complicité. Ils ont tous été placés sous contrôle judiciaire, rappelle Le Témoin.

laissez un commentaire