Affaire Mila qui a insulté l’Islam : Ségolène Royal parle d’une fille…

Interrogée à ce propos dans l’émissions Dimanche en politique de France 3, dimanche, Ségolène Royal a estimé que « critiquer une religion, ça n’empêche pas d’avoir du respect, de l’éducation, de la connaissance, de l’intelligence par rapport à ce qu’on dit ».

Ségolène Royal a estimé à propos de cette adolescente au cœur d’une polémique sur la laïcité, que « critiquer une religion, ça n’empêche pas d’avoir du respect ».

Ségolène Royal n’apportera pas son soutien à Mila, l’adolescente qui avait critiqué l’Islam sur les réseaux, recevant des menaces de mort et des insultes. Interrogée à ce propos dans l’émissions Dimanche en politique de France 3, dimanche, Ségolène Royal a estimé que « critiquer une religion, ça n’empêche pas d’avoir du respect, de l’éducation, de la connaissance, de l’intelligence par rapport à ce qu’on dit ». L’ancienne ambassadrice des pôles dit refuser  » d’ériger une adolescente qui manque de respect comme le parangon de la liberté d’expression ».