« Al Mountakha » : Le sourire d’une fierté communautaire

Serigne Mountakha Mbacké Bassirou est le 3e petit fils de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké chargé de poursuivre l’œuvre du fondateur de la Mouridiya. Né en 1933 à Darou Kayel, près de Mboul, « Al Mountakha » a succédé à Serigne Sidy Moukhtar Mbacké, rappelé à Dieu le 9 janvier 2018. Deux ans à la tête du califat, il n’a pas encore fini de montrer toutes ses facettes. Ses positions et ses actions dans la marche de la société laissent entrevoir un homme d’une très haute dimension. Son sourire éclatant ne cesse d’attirer plus d’un.

« Al Mountakha », un éducateur…

La science islamique occupe une très grande place dans la vie du khalife général des mourides. Educateur, Serigne Mountakha Mbacké ibn Serigne Bassirou a ouvert de nombreux daaras des homonymes de Sokhna Diarra Boussou, à Porokhane. « Al Bachir » qui a bien compris que rien ne peut se faire dans ce bas monde sans une éducation de qualité a lancé les travaux de l’université de Touba. Cette université qui sera l’une des plus grandes de l’Afrique de l’Ouest répond aux exigences de la modernité tout en étant ancrée dans les valeurs religieuses. Un tel projet ne surprend guère vu son amour pour la lecture du Coran et des khassaides qui sont ses compagnons de tout le temps.

Serigne Mountakha et les hommes politiques…

Serigne Mountakha Mbacké est également très impliqué dans la vie politique du pays. Le Khalife avait profité de l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaan pour réconcilier Abdoulaye Wade et Macky Sall qui depuis 2012 étaient en froid. Lors de cette réconciliation, le Saint homme avait tenu un discours de vérité aux deux hommes. En leur disant qu’il était temps qu’ils se réconcilient pour l’intérêt du Sénégal.

Après la présidentielle de 2019, l’on se souvient que le Khalife avait demandé à Madické Niang d’arrêter la politique et de se mettre au service exclusif de la communauté. Et tous les leaders politiques du Sénégal entretiennent de très bonnes relations avec le patriarche de la Cité Sainte. Mais « Al Mountakha » n’a jamais donné des consignes de vote ou montré sa préférence pour une quelconque formation ou coalition politique.

Régulateur Social…

Humble et modeste, Serigne Mountakha est décrit également comme un homme de dialogue et de paix. Le Saint homme est un grand régulateur social. Le Khalife adopte toujours la posture de raffermir les liens entre les différentes confréries du pays. Comme en témoigne l’acte qu’il a posé lors du lancement des travaux de réfection de la grande mosquée de Tivaouane. Serigne Mountakha Mbacké avait donné une contribution symbolique à hauteur de 100 millions de F CFA.

Dans la lutte contre le coronavirus au Sénégal, « Al Bachir » a été le premier à s’impliquer. Le guide religieux avait apporté une contribution financière estimée à 200 millions Fcfa et destinée à la lutte contre l’épidémie. En plus le Khalife qui appelle toujours au respect des gestes barrières montre toujours la voie à suivre. Il ne sort jamais sans porter un masque.

Serigne Mountakha Mbacké Al Bachir, en plus d’être un guide, est un exemple pour toute la communauté musulmane.

Xibaaru souhaite un bon Magal à toute la Oumma islamique. Respectons les gestes barrières !

Aliou Niakaar Ngom pour xibaaru.sn