Ansoumana DIONE observe une grève de la faim illimitée pour…les malades mentaux

Pour faire respecter les droits des maladies mentaux au Sénégal, totalement bafoués par le régime du Président Macky SALL, Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), va observer, à partir du lundi 11 novembre 2019, une grève de la faim illimitée.
En effet, après vingt ans de sacrifices et privations, au service de cette couche vulnérable, contrainte à la mort par les plus hautes autorités du pays, leur infatigable défenseur, exige aujourd’hui une audience avec le chef de l’Etat Macky SALL. Au Sénégal, les malades mentaux se suicident ou décèdent dans les rues, faute d’assistance, alors que nous avions déjà pris, depuis l’an 2000, toutes les dispositions nécessaires pour leur prise en charge médicale gratuite et leur réinsertion sociale. Mais, avec l’arrivée du Président Macky SALL au pouvoir, son gouvernement nous confisque et ferme, depuis 2013, notre Siège à Kaolack, obtenu en 2004, avec le soutien du Président Abdoulaye WADE.
En effet, Ansoumana DIONE dit prendre à témoin le peuple sénégalais, notamment, les défenseurs des droits de l’homme, la classe politique, les chefs religieux et l’ensemble des forces vives de la nation, pour tout ce qui lui arriverai dans cette ultime phase de son combat. Dans un pays dit de Téranga et de solidarité, doit-on laisser des malades mentaux dans des conditions inhumaines ?
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)