Bokk Gis-Gis : Pape Diop perd la boule

Le Président de Convergence Bokk Gis-Gis, Pape Diop qui est resté longtemps aphone, a décidé de sortir de son silence avec la restructuration du Comité directeur et du secrétariat national de son parti. Pape Diop est sorti enfin de sa torpeur, après avoir reçu comme un coup de massue le recalage de sa candidature à l’élection présidentielle, pour avoir été incapable de recueillir le nombre de signatures nécessaires pour son parrainage.

Pour justifier son long silence de la situation politique nationale, Pape Diop ne manquait de confier à ses proches que les raisons se trouvent dans ses activités d’homme d’affaires. Personnage de peu d’envergure politique, Pape Diop apparait pourtant aux yeux de ses militants, comme étant un homme inaccessible. Ce qui a conduit nombre d’entre eux à claquer la porte de leur parti. Pape Diop reste donc un homme politique malheureux. Avec un parti qui n’est pas solidement installé sur la scène politique, et qui subit des saignées, Pape Diop ne sait plus où se donner la tête.

D’aucuns prédisent la mort de qui reste de son parti, tant son management laisse à désirer. Ensuite, Pape Diop lui-même ne sait plus quelle stratégie adopter face au régime du Président Macky Sall. Lui faut-il, adopter une position radicale vis-à-vis de ce régime ou se faire la pédale douce ? Pape Diop se trouve décidément face à un dilemme. Lui qui n’avait auparavant jamais été Chef de parti, mais ne l’a été finalement que par circonstance. La preuve au Parti démocratique sénégalais (PDS), il a tout le temps été sous la tutelle d’Idrissa Seck qu’il n’a lâché finalement que lorsque ce dernier a quitté ce parti qui était alors au pouvoir.

Pape Diop aime le pouvoir, c’est pourquoi, il a pensé se forger un destin national, après la chute de Me Abdoulaye Wade et du PDS, en créant son propre parti.

La Rédaction de Xibaaru