Ça manœuvre…le PDS des Wade bientôt dans le Macky

Manœuvres suite à l’appel de Macky Sall : Le PDS tout proche de l’entrisme

Entre le Président de la République, Macky Sall et son prédécesseur au Palais, les rapports deviennent tout « sucre, tout miel ». Les deux hommes, à la suite de multiples médiations, aussi bien sur le plan national qu’international, se sont enfin réconciliés publiquement grâce au khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Plusieurs actes indiquent que le Parti démocratique sénégalais (PDS) est en train d’y mettre la pédale douce dans ses relations avec le régime du Président Macky Sall. Le PDS devient moins virulent dans ses prises de position sur certains actes du pouvoir. Les prix de l’électricité sont entrés en hausse depuis le 1er de ce mois, la crise s’empare du secteur de la distribution de l’eau avec l’octroi du contrat d’affermage à SUEZ au détriment de la Sénégalaise des eaux (SDE) pourtant moins la moins disante lors de l’appel d’offres d’attribution. Le secteur de l’éducation est en ébullition, ainsi que celui de l’enseignement supérieur. Face à cette fracture sociale, le PDS demeure plus que silencieux.

L’on parle de l’intention du Président Macky Sall à faire voter à l’Assemblée nationale, un projet de loi portant amnistie de tous les faits reprochés à Karim Wade ainsi que ceux indiqués contre ses complices désignés dans cette affaire d’enrichissement illicite.

C’est dire qu’il n’y a rien qui s’oppose à des retrouvailles beaucoup plus profondes entre le Président Macky Sall et ses anciens frères du PDS. Me Abdoulaye Wade est prêt à mettre tout de côté, pourvu que son fils Karim Wade ne puisse plus faire l’objet d’aucune poursuite judiciaire, et puisse vaquer librement à ses occupations sur le sol national, pour lui suppléer à la tête du PDS.

Ce n’est d’ailleurs pas gratuit, si le Président Macky Sall vient de renouveler son appel à l’endroit de sa famille libérale à qui il demande de venir rejoindre enfin la table du Dialogue national. Le PDS n’est nullement insensible à cet appel, et serait prêt, en dehors de rejoindre la table du Dialogue national, à même faire son entrée dans un gouvernement de majorité présidentielle élargie du Président Macky Sall.

La rédaction de Xibaaru