Ultimate magazine theme for WordPress.

Cameroun : l’oncle viole ses nièces de 7 ans et 6 mois…elles meurent

0
  • Joël Tanko est entre les mains de la justice
  • Il est accusé d’avoir violé ses nièces
  • Il n’est pas à son premier forfait

L’information est rapportée par James Mbawei sur sa plateforme. Le nommé Joël Tanko en séjour à Douala chez son cousin a profité de l’absence des adultes de la maison pour abuser les deux petites filles mineures de son cousin qui sont également ses nièces.

« Un homme de 31 ans a sodomisé deux jeunes filles âgées respectivement de 07 ans et 06 mois. Mbianda Stella Noella surnommée Choupinette et sa petite sœur, Meopa Tchana Noella ont été droguées par le cousin de leur père venu de Douala pour un court séjour. Joël Tanko, incarcéré depuis ce matin, a profité de l’absence de la mère des filles, partie à une veillée en ville, pour commettre son forfait. Le père de famille était absent de la ville », rapporte la plateforme.

Le lendemain du drame, la mère a été surprise par le silence de ses enfants au petit matin. Généralement ces dernières animaient la maison avec les cris et des jeux .

« En fait, ce n’est qu’au petit matin de ce samedi que la mère, inquiète du calme des filles depuis son retour dans la nuit, a voulu vérifier l’état de ses enfants. Habituellement, elles se réveillent plusieurs fois dans la nuit pour demander de l’eau à boire ou un bol de porridge. Ce n’était malheureusement pas le cas. Insistant pour se réveiller et jouer avec ses bébés, ceux-ci étaient désemparés et incapables de bouger. C’est à ce moment-là que la mère a remarqué que sa fille de 6 mois n’était plus en vie », rapporte la source.

Paniquée, la mère amène la grande sœur à l’hôpital. Après analyse, les médecins découvrent que l’enfant a été victime de viol.

« Les investigations de la police ont conduit à l’arrestation de l’oncle. Il a été déshabillé et du sang a été retrouvé sur ses sous-vêtements et son pantalon. Il a échappé de justesse à la vindicte de la foule. Dans les cris de la mère qui a…lire la suite ici

laissez un commentaire