Ces ministres seront virés à la rentrée (suite)

Rentrée : Macky Sall attendu pour un coup de balai au gouvernement

A sa rentrée de vacances, le Président de la République, Macky Sall devra s’attaquer à nombre de dossiers restés sur sa table. Macky Sall a choisi de supprimer le poste de Premier ministre, pour mieux contrôler les activités de son gouvernement, s’assurer que tous ses projets sont bien exécutés pour une bonne réussite de son Plan Sénégal émergent (PSE). Le Président de la République a besoin pour cela de s’entourer d’une équipe gouvernementale soudée, composée d’hommes et de femmes compétents capables de mener à bien tous ses projets.

Le hic, c’est que quelques mois seulement après sa réélection pour son second et dernier mandat, le Président de la République fait face à de nombreuses difficultés. Dans presque tous les secteurs, les difficultés s’accumulent. Le Président de la République aura certainement besoin d’une équipe gouvernementale, plus que jamais soudée avec des hommes et des femmes capables de mettre en exécution ses ambitions qu’il nourrit pour le Sénégal. Un réaménagement de son gouvernement s’avère plus que jamais nécessaire.

L’ancien Premier ministre socialiste sous Abdou Diouf, Mamadou Lamine Loum n’avait manqué d’avertir, il y a quelques mois des dangers qui guettent l’économie sénégalaise. Mamadou Lamine Loum pense même que le Sénégal ne peut échapper de nouveau à un Plan d’ajustement structurel. Ce qui serait une sorte de catastrophe pour le Président de la République Macky Sall.

Abdoulaye Daouda Diallo

Il ne faut tout de même pas se voiler la face, le Sénégal connait des tensions de trésorerie. Depuis qu’il a été mis à la tête du ministère des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo donne les signes d’un ministre qui s’occupe beaucoup plus de chrysanthèmes que des problèmes des finances. Abdoulaye Diallo n’a fait quelques mois, à la tête de son ministère, mais déjà les problèmes s’accumulent. Par sa faute, de nombreuses entreprises du privé national sont menacées de fermeture à cause des nombreuses dettes que l’Etat leur doit. Le virer de son poste de ministre des Finances et du Budget, ne serait en somme pas une mauvaise idée.

Mamadou Talla

Que faudrait-il penser de ce sacré ministre de l’Education nationale, M. Mamadou Talla ? Voilà un bonhomme qui était présenté à sa nomination comme ayant le profil de l’emploi et pouvant entamer les réformes nécessaires afin de guérir l’école sénégalaise de tous les maux qu’il traverse. Il faut dire qu’au contraire, les problèmes s’accumulent pour l’éducation sénégalaise. Contesté dans son fief politique de Kanel et incapable de tenir les rênes du ministère de l’éducation, il ferait mieux de retourner en France où il touchait le Smic.

Mansour Faye

Mansour Faye est l’homme par qui la faute est arrivée. Alors qu’il était ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye a pesé de son autorité pour offrir la gestion de la distribution de l’eau potable au très controversé groupe français Suez au détriment de la SDE. Malgré cette gaffe, que voit-on ? Mansour Faye est aujourd’hui ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale. Que peut-on attendre de la part d’un tel Monsieur à la tête de ce département ? On n’a rien contre Marème Faye Sall mais son frère est un nullard…

Zahra Iyane Thiam-Néné Fatouma Tall

Au fait, qui se souvient une seule fois que dans le gouvernement, figurent les dames, Zahra Iyane Thiam, ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, et Néné Fatoumata Tall, ministre de la Jeunesse. Deux dames qui ne doivent leur présence au gouvernement que parce qu’elles bénéficient du soutien d’une famille maraboutique. La famille Omarienne les protège…

Ces ministres doivent changer de poste

Si le Président de la République va gagner au change, en se débarrassant de tous ces ministres cités, par contre, il ne perdra rien en procédant à des mutations à la tête de certains ministères. Jusqu’ici, l’éclatement du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan n’a donné rien de probant. Il convient de revenir à l’orthodoxie en ramenant ce ministère et le confier de nouveau à Amadou Bâ qui garde toujours la confiance de certains bailleurs de fonds.

La Rédaction de Xibaaru

La suite mercredi : Les ministres qui doivent changer de poste…Amadou Ba, Aminata Mbengue Ndiaye, Makhtar Cissé, Serigne Mbaye Thiam, Abdoulaye Diop, Oumar Youm, Moustapha Diop etc…