Ultimate magazine theme for WordPress.

Changement climatique : Ibrahima Sène charge les Etats unis

Ibrahima Sène du Parti de l'indépendance et du travail (PIT)
0

COP 27 à CHARM EL CHEIKH en Egypte :

Mettre en échec, la stratégie du « Tous Coupables » des Etats Unis !

C’est une stratégie qui repose sur une exploitation de mauvaise foi, des conclusions des scientifiques du monde, sur les changements climatiques, regroupés au sein du GIEC » !

climat
John Kerry vient d’effectuer une visite au Sénégal

En effet, là où les scientifiques, aux termes de leurs Etudes sur les changements climatiques, pointent d’un doigt accusateur, 20 grandes puissances, comme responsables de 80% des émissions de gaz à effet de Serre, qui détruisent la « couche d’ozone », en réchauffant le climat, qui s’est ainsi, lourdement dégradé au fil des décennies, le représentant des Etats Unis sur le climat, John Kerry, déclare que « Dame Nature n’a imputé à aucun pays, les causes du réchauffement climatique !

Ce faisant, il tente de culpabiliser les Africains, dont la contribution à l’émission de ces gaz à effet de serre, reconnue par le GIEC, n’excède pas 4% ; mais, par contre, ils subissent le plus grand impact négatif de ces changements climatiques !

Mais que pouvait -on attendre de ce John Kerry, qui est responsable, au premier chef, de la guerre en Syrie, avec l’objectif de prise de contrôle, par son pays, de la route des hydrocarbures du Moyen Orient vers l’Europe et le reste du monde !

Il est aussi le représentant d’un pays, qui a bâti sa puissance économique sur l’exploitation abusive du pétrole et du gaz, et le contrôle des « routes internationales des hydrocarbures », ce qui lui vaut sa présence militaire partout dans le monde, dont le » Golfe de Guinée » aux frontières OUEST, de l’Afrique, et à ses frontières Est, la « Corne de l’Afrique » !

Le contrôle des zones de production des énergies fossiles, et des «  routes internationales de leur acheminement », a été,  jusqu’ici, le fondement de la politique géostratégique des Etats  Unis et des guerres impérialistes qu’ils ont menées au Moyen Orient, et qu’ils entretiennent  en Afrique, pour laquelle, les Etats Unis ont mis en place, un «  corps expéditionnaire spécial » basé en Allemagne, appelé  «  AFRICOM », avec comme mission expresse, » empêcher l’accès de la Chine aux hydrocarbures de l’ Afrique de l’OUEST » !

climatAujourd’hui, après avoir vainement réfuté les conclusions du GIEC, sur le climat, et refusé longtemps de signer les «  accords internationaux de Paris sur le climat » (COP21) , Les Etats Unis manœuvrent encore, pour faire porter le chapeau ,aux pays qui viennent à peine de rentrer dans l’exploitation des énergies fossiles, tout en se disculpant, pour éviter de faire payer les pollueurs, au premier rang desquels, ils se trouvent, tout en cherchant à priver les nouveaux pays producteurs, notamment d’ Afrique de l’OUEST, de l’opportunité qu’ils viennent d’acquérir, de sortir leurs peuples de la pauvreté et de l’obscurité , !

Obligés qu’ils sont aujourd’hui, de ne plus pouvoir nier leur responsabilité dans le réchauffement climatique, et face à une » nécessaire transition écologique vers les énergies renouvelables, que les peuples du monde entier exigent, John Kerry déclare « Tous Coupables » !

Ainsi les Etats Unis et leurs alliés occidentaux, veulent interdire aux nouveaux pays producteurs d’énergies fossiles, d’exploiter leur pétrole et leur gaz, pour sortir de la pauvreté et de l’obscurité, tout en maintenant leur exploitation de pétrole et gaz issus du « Shiite », énergie, encore plus polluante que les énergies fossiles et le charbon, que l’Allemagne continue d’exploiter pour réduire sa dépendance au gaz Russe !

L’exploitation du gaz, issu des énergies fossiles, à cause de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, est donc, l’ennemi public à abattre, pour les Etats Unis et ses alliés occidentaux !

Le gaz issu, des énergies fossiles, comme étant la moins polluante, après le nucléaire, est considéré par les scientifiques du « GIEC », comme une « énergie de transition », à laquelle s’accrochent les pays africains, et que soutiennent timidement les pays d’Europe, pour réduire leur dépendance au gaz Russe, face à la cherté du gaz américain, issu du « Shiite » !

Cette nouvelle donne affaiblit considérablement la croisade des Etats-Unis pour exclure des énergies de transition, le gaz issu des énergies fossiles ! pour frapper la Russie au portefeuille, et prendre le contrôle du marché mondial du gaz malgré sa cherté !

Notre pays s’honore d’avoir son Président, être le pionnier dans ce combat pour imposer le gaz comme » énergie de transition », et d’avoir son Ministre de l ‘Environnement, être le « porte-voix de l’Afrique » à la COP 27, à CHARM EL CHEIKH, en Egypte, pour défendre la revendication africaine de faire accepter le gaz, comme « une énergie de transition », et d’en faire supporter le coût principalement par les plus gros pollueurs !

Dakar le 17 septembre 2022

Ibrahima SENE PIT- SENEGAL

laissez un commentaire