Covid-19 : Le variant britannique fait un mort à Mbour

L'enterrement d'une victime de la covid

Le porteur du 2e variant britannique, une personne vivant à Mbour, est décédé, selon nos confrères du journal l’Observateur. Le journal rapporte que c’est au sortir des travaux de séquençage que le laboratoire de l’Iressef du professeur Souleymane Mboup a découvert ce virus très contagieux. Une équipe a fait une descente hier, à Mbour pour étudier la traçabilité.

Le Directeur technique de l’Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Épidémiologique et de Formation, Dr Papa Alassane Diaw qui s’est confié à nos confrères, alerte sur la dangerosité de ce deuxième variant caractérisé par une contamination plus élevé.

« Ce deuxième variant britannique a un degré de contamination plus élevé que le premier enregistré le 28 janvier dernier chez un indien, circule au Sénégal. Si nous avons beaucoup de personnes contaminées, on risque de se retrouver avec un nombre élevé de cas graves, occasionnant l’augmentation du nombre de morts », prévient Dr Diaw, dont les propos sont rapportés par nos confrères d’Igfm.

laissez un commentaire