Ultimate magazine theme for WordPress.

Deux ministres insultent le Sénégal…devant Macky (à voir absolument)

0

Au Sénégal, l’enseignement est loin d’être une priorité. Les autorités n’ont pas le temps de s’occuper de l’école et de ses nombreux problèmes. A l’heure actuelle, beaucoup d’entre eux n’ont pas un nombre suffisant de tables-bancs. D’autres ont des déficits en enseignants. Les plus chanceux n’ont pas de toilettes ou sont mal éclairées. Au moment où l’école rattrape son retard à cause de pandémie de Covid-19, le ministre de l’éducation et celui de l’élevage font annuler des cours pour la journée de l’élevage.

Il faut dire que pour le gouvernement, la journée de l’élevage est plus importante que l’enseignement. Figurez-vous que dans la commune de Dahra Jolof, les cours seront suspendus du mercredi 24 novembre au samedi 26. Et les enseignements reprendront le lundi 29. Voilà la décision prise par les autorités en marge de la célébration de la journée de l’élevage.

« Dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’élevage à Dahra le vendredi 26 novembre 2021, tous les chefs d’établissement, du préscolaire, de l’élémentaire, du moyen et du secondaire sont priés à disposition leurs salles de classes et toilettes pour accueillir les invités du ministère de l’élevage », lit-on dans le communiqué, ci-dessous, du ministère de Mamadou Talla. Un communiqué vraiment irresponsable et décevant dans un pays où l’éducation se relève timidement après la pandémie de coronavirus.

école

En fermant les écoles de Dahra pour quatre jours, le gouvernement Sénégalais avoue son échec dans sa politique intérieure. Comment se fait-il qu’une commune comme Dahra, qui concentre toute la ressource animalière du Sénégal, ne dispose pas d’un endroit pour loger les éleveurs de manière permanente ou temporaire. Dans ce village, il n’existe aucune installation ou structure d’hébergement pour accueillir de grands événements.

Et pourtant, les hôtels de villes pouvaient servir à remplir pleinement ce rôle. Mais Macky Sall et ses deux ministres ont des priorités autres que l’éducation. Cela ne devra étonner personne si demain les écoles ne produisent plus de bons élèves. Ce parce que les autorités préfèrent faire les yeux doux aux personnes qui pourront les maintenir le plus longtemps possible au pouvoir.

Dans le contexte électoral, la mouvance présidentielle est en train de jouer avec les nerfs des sénégalais. Le président Macky Sall est obsédé par la victoire de Benno Bokk Yakaar pour les élections locales prévues le dimanche 23 janvier 2021. Et il fera tout pour y arriver. Alors sacrifier quatre jours est un mal nécessaire pour le pouvoir. Mais en cherchant à gagner, le locataire du Palais s’est attiré la colère de beaucoup de Sénégalais. Et sur les réseaux sociaux, cette décision y va de tout commentaire.

En agissant de la sorte, Macky Sall et ses ministres ont insulté tout le système éducatif Sénégalais et les personnes qui le composent. Au lieu de promouvoir l’éducation, ils priorisent la médiocrité. Vu le manque de considération des autorités envers les écoles, cela n’étonne personne que l’élevage soit plus prioritaire que l’éducation. Mais cette grosse erreur va encore retomber sur la figure des tenants du pouvoir.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire