Dialogue national sans le PDS…l’erreur politique des Wade

Refus du Pds de participer au dialogue politique : Me Abdoulaye Wade n’a-t-il pas raté le coche ?

Me Abdoulaye Wade doit-il regretter de refuser la participation du Parti démocratique sénégalais (PDS) au dialogue politique national. Dès que l’idée du dialogue politique national, le secrétaire général national du PDS au plus fort de la tension de ses relations avec le Président de la République Macky Sall, avait signifié le refus de son parti d’y participer. Ceci a même coûté des déchirements au sein du PDS où des responsables de premier plan avaient répondu à l’appel du Président de la République Macky Sall.

C’est ainsi que, Oumar Sarr, Me Amadou Sall, Babacar Gaye se sont vus rétrograder au sein de la hiérarchie du PDS au profit de proches de Karim Wade. Le fils du secrétaire général national du PDS dont le père a décidé qu’il va être son successeur à la tête du PDS.

Par la suite, des événements inattendus sont survenus. C’est ainsi qu’il y a eu la rencontre entre Me Abdoulaye Wade et le Président Macky Sall lors de l’inauguration de la mosquée mouride de Dakar sous la bénédiction du khalife général. Voilà pourquoi, tous les observateurs s’attendaient à ce que le PDS revienne à sa position de boycotter le dialogue national.

Toutefois, Me Abdoulaye Wade est resté campé sur sa position, attendant après sa rencontre avec le Président de la République Macky Sall plus, c’est-à-dire que toutes les poursuites à l’encontre de son fils Karim Wade soient levées. Stratégie bonne ou mauvaise ? Certains pensent que le PDS aurait gagné plus en participant à ce dialogue national, notamment en posant certaines questions sur la table dont celle de Karim Wade.

Déjà que l’on note une avancée notable sur les travaux du dialogue politique national, avec la suppression du parrainage aux élections locales. D’autres pourraient être notées avec l’instauration du bulletin unique, et tant d’autres revendications de l’opposition sur l’organisation des élections.

Au point où avancent les travaux du dialogue politique, l’on en est à se demander si Me Abdoulaye Wade n’a pas raté le coche en refusant d’y participer. Car, sa participation aurait pu permettre de régler définitivement le cas de Karim Wade.

La rédaction de Xibaaru