Ultimate magazine theme for WordPress.

Diaraf Sow accuse les gardes du corps de Sonko d’avoir…

Diaraf Sow et Sonko (en médaillon)
0

CAMIONNETTE D’ESPIONNAGE PRÉSUMÉE DE LA POLICE…LES GARDES DU CORPS D’OUSMANE SONKO ONT GRAVEMENT FAUTÉ

Les gardes du corps de Monsieur Ousmane Sonko auraient découvert une camionnette d’espionnage de la police à quelques mètres de chez leur employeur. Par excès de zèle, ces derniers ont commis des exactions pas possibles dans la camionnette et sur leurs occupants. Malheureusement, pour eux, cela constitue une voie de fait et une infraction à la loi pénale de s’attaquer délibérément à des personnes, même si elles ne sont pas de la police.

Ousmane Sonko et ses gardes du corps n’ont aucun droit sur une camionnette stationnée dans la rue et même si ces derniers prenaient ouvertement des photos, cela ne constituerait aucun délit pénal et aucune responsabilité civile ne peut en découler. Même si Ousmane Sonko invoquait un droit de propriété ou un droit à l’image, il ne peut ignorer qu’il ne doit le faire que devant un tribunal après avoir fait constater la violation supposée de son droit.

Pour terminer, les gardes du corps d’Ousmane Sonko devaient se limiter à veiller à la sécurité de leur patron tout en sachant qu’ils ne sont pas des agents de police pour oser s’attaquer à des citoyens dans la rue, à l’intérieur de leur véhicule jusqu’à perquisitionner leurs biens.

En bref, nul n’a le droit de se faire justice soi-même. En droit, la justice privée personnelle est prohibée. Elle est la sœur jumelle de la loi du talion, que le droit réprouve.

Me Diaraf SOW

laissez un commentaire