Difficulté de la filière arachidière : Mamadou Lamine Diallo fusille Diagne Fada…

Dans sa question économique de la semaine (la QES TEKKI), le député Mamadou Lamine Diallo n’y est pas allé de main morte pour tacler son ancien camarade à l’hémicycle Modou Diagne Fada. Selon MLD,  Macky Sall a choisi le transhumant Fada pour tuer la filière industrielle de l’arachide.

« Fadd » en wolof, c’est tuer d’un coup sec. C’est bien ce que le libéral DG de la Sonacos est en train de faire à la filière arachidière. L’exportation des graines prend le dessus sur la trituration au Sénégal. Il est vrai que les chiffres de production d’arachide annoncés par le régime BBY sont faux. Cela entretient le mythe de la croissance à plus de 6% et surtout permet de continuer la politique des subventions aux rentiers des semences et des engrais », a attaqué MLD.

Les libéraux paresseux de BBY a ajouté le leader de Tekki, « nous rappellent le point de vue des avantages comparatifs de Ricardo et proposent que le Sénégal revienne à l’exportation des graines d’arachide et l’importation de l’huile raffinée comme au début de la période  coloniale. Dans ce sillage pourquoi ne pas exporter des graines en Turquie ?

La filière arachidière fonctionne à l’envers des principes économiques simples, les prix au producteur sont fixés après la récolte. Cette pratique résulte de la fonction coloniale d’accumulation des réserves de change affectée à la filière arachidière. Elle est dépassée. »

Pour Mamadou Lamine Diallo, enfin le Sénégal a une carte à jouer dans la filière industrielle de l’huile d’arachide. « Il faut revenir aux fondamentaux  et éliminer les rentiers des semences, des engrais, et reconnaitre qu’en effet,  dans toute activité économique,  la connaissance du prix de vente guide la production »