Ultimate magazine theme for WordPress.

Dr Mohamed Diallo : « Que les chefs des États membres de la Cedeao prennent leurs responsabilités »

0
Pourquoi vouloir entraîner le pays dans le chaos par une candidature dont l’illégalité et les caractères pernicieux et inopportun sont manifeste ?
Je déplore ces pertes de vies humaines causées par les violentes manifestations contre la candidature du président Alassane Ouattara.
Il est grand temps que cette fâcheuse tendance historique des mandats indéterminés prenne fin.
Décrocher au pouvoir, ne plus voir se décoller de leur trône au détriment des vies humaines démontre une irresponsabilité sans nom.
Le goût du pouvoir serait-il si sucré ?
Serait-il un fantasme de mourir au poste de chef d’état ?
Mal gouvernance ou égoïsme ?
Des heurts ont éclaté entre policiers et manifestants, plusieurs voies ont été obstruées dans les villes du pays telles que Bonoua, Divo, Sikenssi et Adzopé.
Il aurait été mieux de reprendre le dialogue politique, de libérer tous les fils de la Côte d’Ivoire qui sont en exil soit en prison afin de donner à ce pays l’atmosphère et le début d’une réconciliation vraie dont il a tant besoin.
Que les chefs des états membres de la CEDEAO :
– Dénoncent cette agression intentionnelle malveillante contre la liberté des ivoiriens ;
– Tiennent le président Alassane Ouattara et son parti le RHDP pour responsables de toutes conséquences qui découleront de cette décision ;
– Prennent à témoin la communauté nationale et internationale face à toutes les menaces contre la paix et la tranquillité des ivoiriens.
Pour rappel, le ministre de la communication, de l’économie, de la poste et porte parole du gouvernement avait assuré que Alassane Ouattara n’a pas l’intention de toucher à la limitation des mandats.
Heureusement que la honte ne tue pas en Afrique, ce fut le même cas pour le ministre de la justice Sansan Kambilé qui disait  » le président de la République a toujours dit qu’il ne sera pas candidat en 2020 . »
On peut se poser autant de questions à ne pas finir mais il est crucial de noter que l’ivresse d’un pouvoir sans fin, conduit à un AVC populaire sans faille.
Dr Mohamed Diallo
Président du parti URV
Petit Berger au service de la nation
laissez un commentaire