Fonds Covid-19 : 63 millions déjà distribués aux Sénégalais de Belgique

Dans une note, l’Ambassade du Sénégal en Belgique et au Luxembourg, à travers le Comité de Gestion du fonds diaspora pandémie Covid 19, fait le bilan de la gestion des fonds alloués par l’Etat du Sénégal aux sénégalais de cette juridiction. Ainsi, sur le montant total de 94 .200 000 fcfa reçu, 63.496 638 fcfa ont été distribués aux ayants droits, c’est-à-dire ceux-là même font partie des cibles prioritaires éligibles à l’aide d’urgence.

En vue d’atténuer les effets dus à la pandémie du coronavirus sur les sénégalais de la diaspora, le gouvernement a mis en place un Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (Force-Covid-19) d’une enveloppe de 12,5 milliards.

En Belgique et au Luxembourg, ce fonds a été clôturé le 1 er aout dernier, nous précise l’Ambassadeur Amadou Diop, en sa qualité de président du Comité composé du Député de la diaspora Hamady Gadiaga, le Responsable des Affaires consulaires Mbaye Diagne, l’Agent comptable et du président de l’association des sénégalais de Belgique, Abouna Mbaye.

Sur les 755 demandes déposées au sein du Comité, 322 dossiers ont été validés soit  42, % des demandes. Ce qui équivaut à 63.496 638 fcfa attribués sur 94 .200 000 fcfa reçus par le Comité.

Le reste des demandes non validées ne respecte pas les critères d’éligibilité, nous précise le président du Comite de gestion. En effet, seules les cibles prioritaires ont été retenues et sont composées de sénégalais ayant connu un cas de décès de la covid-19 , de malades, des étudiants non boursiers et des compatriotes en situation de précarité, non bénéficiaires de l’aide de crise ou de l’assistance sociale du pays.

Le  reliquat de 30.703 362 fcfa

Reste un montant de 30.703 362 fcfa, révèle la note de l’Ambassade. Cet argent reste à la disposition du Ministère de l’Economie et des Finances et non de l’Ambassade du Sénégal en Belgique et au Luxembourg dont le fonctionnement est exclusivement tributaire des crédits qui lui sont alloués semestriellement.

La gestion a été transparente, réitère l’Ambassadeur, en sa qualité de président du Comité.

 

Jamil Thiam, Bruxelles